Sainte Flamine

Vierge et martyre à Nicomédie (4ème s.)

Honorée notamment dans le Morbihan (Gestel) et en Auvergne (Davayat) le 2 mai.
Du latin signifiant le souffle de la flûte et, par extension, l'Esprit-Saint.
Les récits divergent sur ses origines:
Sainte Flamine, selon les hagiographes, serait née à Nicomédie en Asie mineure, elle aurait souffert le martyre sous le règne de Dioclétien autour 285 et 303.Sainte Flamine, Davayat 63200
Mais, selon la tradition populaire, elle aurait été la fille d'un patricien dont la villa s'élevait à l'emplacement de l'actuel château de Montaclier. Connue pour son zèle dans la propagation du christianisme, elle fut dénoncée au Gouverneur qui envoya des soldats pour la mettre à mort. Elle tenta de s'enfuir et finit sa course au pied d'une pierre à laquelle elle s'agrippa. Nul ne put l'en arracher. Pour en finir, on lui trancha la tête qu'on jeta dans le puits creusé sous le temple en ruine de Teutatès. Plus tard, sur le temple fut construite une église qui abrite toujours le puits de Ste Flamine. L'eau en est miraculeuse. Un chef barbare y retrouva la vue.
Depuis 950, les reliques de sainte Flamine sont honorées à Davayat. L'édifice renferme, sur le coté gauche du choeur, la châsse de Ste Flamine en bois sculpté et doré qui fut offerte en 1665 par le marquis de Combronde (comte de Brion) en remerciement de la guérison en 1662 de sa fille aveugle.
(paroisse Saint Benilde en Limagne - 63200 - Davayat)

Dates de Fête

2 mai, Fête Locale

Prénoms fêtés

Flamine
Efflamine

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager