Saint Konogan

Evêque de Quimper (VIe siècle)

ou Conogan.
Originaire d'Irlande, il s'en fut à l'abbaye de Landevennec dans le Finistère. Il succéda à saint Corentin sur le siège épiscopal de Quimper. Sa vie, sans doute exemplaire, fut ornée de beaucoup de légendes.
"Débarquant du Pays de Galles, et faisant probablement partie du groupe des compagnons de saint Pol, Conogan établit son monastère non loin de Landerneau, sur les bords de l'Elorn, à Beuzit-Conogan. La tradition nous apprend qu'il se mit à l'école de saint Gwénolé, et c'est par Landévennec que son culte s'est propagé. Il vécut au temps de Childebert (dans la première moitié du VIe siècle)." (source: Saint Conogan - diocèse de Quimper et Léon)
Il figure sur un vitrail du transept Nord de la cathédrale de Quimper.
Un internaute nous écrit: "Gwenegan est le cadet d'une grande famille de La Palue, près de Landerneau, en Armorique, au Ve s. Il fait construire une chapelle à proximité du manoir familial et, évêque de Quimper, meurt l'an 456. Saint Gwenegan est le patron de plusieurs localités bretonnes, comme Guénézan et Tréogan. De nombreuses églises et chapelles lui sont dédiés (à Locarn, Penhars, Carnoët...) fête le 21 octobre Dérivés : Conogan, Cognogan"
"Guénézan doit son nom à saint Conogan ou Guénécan, qui naquit au château de la Palue (en Beuzit) vers 400. Guénécan, qui fit ses études à Landevenec et à Quimper, fut élu évêque de Quimper et mourut le 15 octobre 456." (source:
infoBretagne.com)

Prénoms

Konogan

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager