Saint Floscel

martyr (IIIe siècle)

Vitrail du martyre de saint FloscelPlusieurs historiques pour ce saint fêté le 17 septembre:
- Il vivait à Autun, alors importante cité impériale. Il avait douze ans et courait soutenir les chrétiens pour les affermir dans la foi. Il fut arrêté. On lui perça les mains et la langue, puis on le dépouilla de ses vêtements pour l'humilier devant ses camarades et ses amis. Puis il fut décapité (en 257?). Ses reliques furent apportées à Beaune où son culte fut célèbre.
Illustration: Vitrail du martyre de saint Floscel - Beaune (Orgues et vitraux)
- Focel ou Floxel (Commune de Saint-Floxel 50310)
"L'un des plus anciens témoignages de l'implantation du christianisme dans le Cotentin est le culte de saint Floscel. Près de Montebourg, une église lui est dédiée. Autour de cette église, une vaste nécropole paléochrétienne, qui atteste que, dès le début de l'époque franque - Ve siècle - les fidèles se sont fait enterrer autour du corps du martyr."
(source: diocèse de Coutances et Avranches - calendrier diocésain)
- Saint Flocel est né vers 280 de riches parents dans le Cotentin. Converti, il s'insurge et exhorte les chrétiens et ses compagnons à ne pas assister au sacrifice au Dieu-Soleil.
Dénoncé par l'un d'entre eux, il est torturé par le préfet Valérien mais il ne renonce pas à sa foi et le gouverneur le fait décapiter le 17 Septembre 296.
Flocel, de par sa vie exemplaire de sagesse et de générosité, est canonisé par le Pape.
En 912, les Bourguignons ramènent les reliques du saint. Comme à cette époque les Ducs de Bourgogne résident à Beaune, c'est dans cette ville qu'elles sont déposées. Les ducs font construire une chapelle dans les fossés désaffectés de la vieille enceinte contre le mur de leur château pour y exposer les reliques de Flocel.
(Voyage à La Collégiale Notre-Dame de Beaune)

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager