Sainte Carissime

(date ?)

Originaire du Limousin, elle mena une vie exemplaire de mère de famille et d'épouse. Elle soutint la fondation d'un monastère près d'Aubusson dans la Creuse, puisqu'elle ne pouvait devenir elle-même religieuse.
"On a voulu associer aux cultes de saint Yrieix et sainte Pélagie celui d'une certaine Carissime, dont le tombeau de marbre commandé à Narbonne, installé dans la partie nord de l'église, aurait protégé les chasseurs et leurs faucons... quelques faits authentiques et significatifs. C'est en 1060 que le vicomte d'Aubusson restitue définitivement à Saint-Yrieix, et donc à Saint-Martin, le monastère de Moutier-Rozeille, géré par une pieuse dame Carissime"... (Collégiale Saint Yrieix , Limousin médiéval)
Remarque: Elle pourrait être confondue avec Sainte Carissime qui est traditionnellement vénérée comme une vierge née à l'époque mérovingienne (sans doute au VIe ou VIIe siècle).
Un internaute nous signale: "Si je ne me trompe pas de Carissime, elle fut petite nièce ou arrière petite nièce de Saint Yrieix et fit une donation importante au Monastère de Moutier-Rozeille près d’Aubusson et de Felletin en 751 (et ne le fonda donc pas). Le monastère aurait été fondé par Jocundus, le père de Saint-Yrieix.

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager