Saint Avertin

diacre ermite en Touraine (✝ 1180)

Avertin, nom francisé d'Aberdeen.
Disciple de saint Thomas de Cantorbery, ou Thomas Beckett, il accompagna son évêque lors de son exil en France. Après le martyre de saint Thomas, saint Avertin revint en France et se fixa en Touraine pour y vivre la vie érémitique.
Les habitants de la région eurent recours à sa prière et à ses conseils. Ils l'entourèrent d'une telle vénération qu'après sa mort ils donnèrent son nom à leur localité : Saint Avertin -37550.
Le diocèse de Tours le fête le 15 mai.
"En 1162, le moine Aberdeen (Avertin par déformation) accompagne à Tours Thomas Beckett, archevêque de Cantorbery, pour assister à un concile. Après l'assassinat de ce dernier, quelques années plus tard, Avertin revient en Touraine et décide de vivre en ermite dans les bois de Cangé. De toutes parts, on vient alors le consulter pour des migraines et autres afflictions. Cédant aux prières des habitants, il deviendra le premier curé de la paroisse. La ville prendra son nom en 1371." (source ville de Saint-Avertin)
Une internaute nous signale le site internet qu'elle a consacré à ce personnage: Bienvenue à la rencontre de saint Avertin!.
À Venzay en Tourraine, l'an 1189, saint Avertin, diacre, qui suivit en exil saint Thomas Becket et, après le meurtre de son évêque, retourna à Tours et mena la vie érémitique près de Venzay. (5 mai au martyrologe romain)

Martyrologe romain

Saint Thaumaturge

invoqué pour les migraines et les vertiges

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager