Saint Jean-Pierre Néel

martyr en Chine (✝ 1862)

Jean-Pierre NéelEn août 1860, des troupes franco-anglaises envahissent Pékin et incendient le Palais d’été. Le 24 octobre, la convention de Pékin accorde des avantages commerciaux aux Anglais, et aux Français un droit de protection sur les missions de Chine. Ces mesures humilient le gouvernement chinois et augmentent les sentiments anti-occidentaux de la population. Les persécutions continuent dans les provinces éloignées de la capitale. Au Guizhou le missionnaire français Jean-Pierre Néel est décapité en février 1862 avec plusieurs chrétiens.
- Prêtre des Missions étrangères de Paris en Chine.
Voir aussi sur le site du Vatican: Agostino Zhao Rong (+ 1815) et 119 compagnons, martyrs en Chine (+ 1648 - 1930)
À Guizhou en Chine, l'an 1862, saint Jean-Pierre Néel, prêtre de la Société des Missions étrangères de Paris et martyr. Accusé d'avoir prêché la foi chrétienne, il fut attaché par les cheveux à la queue d'un cheval et traîné violemment avec toutes sortes de moqueries et de punitions et enfin décapité d'un coup de sabre. Avec lui subirent le même supplice les saints martyrs Martin Wu Xuesheng, catéchiste, Jean Zhang Tianshen, néophyte, et Jean Chen Xianheng.

Martyrologe romain

Prénoms fêtés

Jean-Pierre

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Jean-Pierre, Paul-Marie, Jésus
prêtres et religieux, martyrs de la guerre civile espagnole (✝ 1936)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager