Saint Vernier

martyr (✝ 1287)

Il vivait dans son pays natal, la Rhénanie quand, revenant de la Sainte Table, trois misérables se saisirent de lui à Oberwesel, l'attachèrent à un pilier la tête en bas, pour lui faire vomir l'hostie consacrée. Mais ils ne le purent, alors ils lui ouvrirent les veines. Son culte passa les frontières, se répandit en Franche-Comté puis en Auvergne. Saint Verny
"Saint Vernier, Verny, Werner, Garnier, martyr, patron des vignerons en Auvergne, en Bourgogne et en Franche-Comté, sa vie, son martyre et son culte" d'après le R. P. Henri de Grèzes, Editeur L. Brustel (1889).
Saint Werner devint en français saint Garnier ou Vernier.
Illustration: statue de Saint Verny, église Saint Pierre, Beaumont (Puy-de-Dôme, France)
Il y a plusieurs statues de lui dont une de saint Vernier jeune homme, vigneron: habit, chapeau, vigne. Saint Vernier, dit saint Verny en Auvergne, patron des vignerons est représenté avec l'habit traditionnel: jaquette, haut-de-chausses, jarretières, guêtres, souliers de cuir et chapeau de feutre; ses attributs: une serpette, un tonnelet de vin dit bousset, un chien couché à ses pieds, un bouquet de fruits à la main gauche, il s'appuie sur un tronc écoté. Statue de saint Verny, datable du 18e siècle, provenant de l'église paroissiale Saint-Loup de Billom (63), transportée à Saint-Cerneuf en 1986; une restauration ancienne de la dorure a presque entièrement fait disparaître les détails réalisés à la reparure: guêtres et jarretières; le bouquet de fruits, atypique de l'iconographie de saint Verny, n'est probablement pas d'origine et remplacerait une ou plusieurs grappes de raisin. (source: patrimoine de France)

Prénoms

Werner

Patron(ne):

Vignerons

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager