Saint Vartan

et ses compagnons martyrs, morts à la bataille d'Avarair contre les Perses (✝ 451)

Faits prisonniers, ils furent massacrés au nombre de mille trente-sept par l'armée du shah de Perse le 2 juin 451 parce qu'ils refusèrent de se convertir à la religion du dieu soleil et de Zarathoustra. L'Eglise catholique romaine en fait mémoire le 2 juin.
Au moment où le concile de Chalcédoine défendait la foi des apôtres, saint Vartan et ses compagnons défendaient la foi et la liberté de l'Eglise contre l'invasion des Perses, adorateurs du soleil. Ils périrent tous dans la bataille d'Avarayr ou d'Avaraïr (en arménien Ավարայրիճակատամարտ), mais ils sauvèrent la chrétienté arménienne et son Eglise apostolique.
L'Arménie était sous le joug des Perses qui voulaient imposer le religion de Zarathoustra. Les mages païens qui empêchaient la célébration des messes et renversaient les croix, furent reçus à coup de fourches. Devant cette attitude, le shah de Perse envoya une importante armée. Sous le commandement de Vartan Mamigonian, les Arméniens tentèrent de s'y opposer. Après avoir communié, ils partirent au combat, mais ils furent écrasés. L'Eglise les considère comme des martyrs.

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager