Sainte Wivine

abbesse bénédictine dans le Brabant (✝ 1170)

Elle fut la première abbesse du monastère de Grand-Bigard, près de Bruxelles. Ses historiens rappellent qu'elle connut bien des épreuves dans sa foi, critiquée souvent par des rumeurs. Mais elle les surmonta par la prière et l'austérité. Elle passa de cette vie à une vie plus heureuse à l'âge de soixante-dix ans.
Paroisse de Notre-Dame au Sablon: sainte WivineSainte Wivine serait née en 1103 dans les environs de Gand. Elle aurait quitté sa famille en 1126 pour fonder son couvent en 1129, d'après la règle de Saint-Benoît, sous la direction des moines d'Affligem. Cette fondation fut officiellement confirmée par la charte de Godefroid Ier le Barbu, duc de Brabant, en 1133.
Après une sainte vie de quarante années de prière et de travail, Wivine mourut le 17 décembre 1170. Elle fut enterrée dans le chœur de la petite église de Grand-Bigard. Quand en 1796, en pleine époque révolutionnaire, le monastère fut supprimé, les religieuses prirent avec elles les reliques de leur fondatrice, qui restèrent quelques années dans une maison de Bruxelles pour être déposées à l'église Notre-Dame au Sablon, lors du rétablissement du culte au début du XIXe siècle. De belles cérémonies s'y célèbrent chaque année, le dimanche proche du 17 décembre, pour la fête de Sainte Wivine.

- Illustration: bicentenaire de la translation des reliques de ste Wivine 1812-2012.
- A lire: La vie et les miracles de sainte Wivine première abbesse et fondatrice de la noble et illustre abbaye du Grand Bygard (Livre numérique Google)
À Bigard près de Bruxelles, en 1170, sainte Wiwine, première abbesse du monastère de Sainte-Marie.

Martyrologe romain

Prénoms fêtés

Wivine

 

Données Protégées - Reproduction Interdite