Le Saviez-vous ?
Le site Nominis a été créé en 1999 et mis en ligne au bout d'un an de travail, sur le fond comme sur la forme !
A découvrir

WebTV CEF

Eglise et bioéthique

Sainte Gorgonie

Soeur de saint Grégoire de Nazianze (✝ 371)

A Nazianze en Cappadoce. Baptisée vers la fin de sa vie, elle fut toujours animée par la recherche et le désir de découvrir Dieu. Soeur de saint Grégoire le Théologien qui écrivit lui-même l'histoire de ses vertus et de ses miracles. Elle fut une mère de famille exemplaire.
Soeur de saint Grégoire le théologien et fille de saint Grégoire de Nazianze, ville où elle grandit. Mariée à un habitant d'Iconium, Aypios, elle eut trois filles qu'elle éleva dans la fidélité au Christ. Un sourire parait toujours son visage, non pas un sourire mièvre, mais un sourire de joie intérieure. Elle était une conseillère avisée en de nombreuses questions délicates pour les chrétiens qui vivent dans le monde. Lorsqu'elle reçut, tardivement selon l'usage de l'époque, le saint Baptême, elle pria Dieu des nuits entières, puis s'en fut rejoindre le choeur des saints en la famille trinitaire.
À Nazianze en Cappadoce, l'an 372, sainte Gorgonie, mère de famille, fille de sainte Nonne, soeur des saints Grégoire le Théologien et Césaire. Saint Grégoire a lui-même écrit le récit de ses vertus.

Martyrologe romain

Prénoms fêtés

Gorgonie

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager