Le Saviez-vous ?

Utilisez l'alerte e-mail, pour être prévenu de la fête d'un saint, une semaine avant, la veille ou le jour même!

A découvrir

WebTV CEF

Eglise et bioéthique

Bienheureuse Séraphine

Pénitente, clarisse à Pesaro (✝ 1478)

Sueva Montefelto était la petite nièce du pape Martin V. A seize ans, elle épousa Alessandro Sforza, duc de Pesaro, un veuf notablement plus âgé qu'elle qui l'avait d'abord bien traitée, puis se mit à la haïr. Son mari avait installé une maîtresse au palais en revenant de guerre, et, de son côté, Suéva l'avait trompé pendant qu'il se battait, complotant même sa mort avec l'aide du seigneur Malatesta de Rimini. En 1457, alors qu'elle a vingt-cinq ans, son mari la force à entrer au couvent des clarisses de Pesaro. Elle ne s'est pas convertie et son époux place des sbires devant le couvent pour empêcher sa fuite. Il vient avec des juges pour lui arracher des aveux sur ses infidélités et ses tentatives criminelles. Elle ne les avoua ni ne les nia, se bornant à garder le silence. Après vingt mois de cette réclusion forcée, elle change de nom en celui de Sérafina, prend l'habit de Sainte Claire et se décide de passer le reste de sa vie dans la prière, la pénitence et la paix. C'est ainsi qu'elle vécut les vingt dernières années de sa vie. Elle était abbesse depuis trois ans quand elle mourut. Le pape Benoît XIV la béatifia en 1754 à la demande des habitants de Pesaro, comme quoi une ancienne pécheresse peut devenir une sainte quand elle répond à la grâce de Dieu.
À Pesaro dans la Marche d'Ancône, en 1478, la bienheureuse Séraphine Sforza, qui éprouva beaucoup d'adversités dans sa vie conjugale et passa le reste de sa vie dans l'humilité, sous la Règle de sainte Claire.

Martyrologe romain

Prénoms fêtés

Séraphine

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Constantin, Florentin, Jean-Marie, Rosalie...
martyrs de la guerre civile espagnole (✝ 1936)
Serafina Cinque
religieuse brésilienne (✝ 1988)

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager