Saint Goulven

Evêque de Léon, en Bretagne (VIe siècle)

Rien ne manqua à l'éducation de cet enfant et de ce jeune homme adopté par un riche propriétaire breton. Mais, dans son coeur, il avait renoncé au monde et c'est ainsi que nous le retrouvons solitaire au pays de Léon. Les fidèles reconnurent ses mérites et le choisirent pour évêque.
Goulven était attiré par la solitude. Il se retira dans les bois, face à la mer, fit sourdre une fontaine, construisit son péniti(*) et planta trois croix pour marquer son parcours quotidien autour du Minihi(**). Sa vie peut se résumer en trois mots: prière, pénitence et travail. La tradition en fait un évêque de Saint-Pol après Cetomerinus. Mais il se démit bientôt de sa charge pour s'enfoncer dans la solitude aux environs de Rennes, où il mourut. (diocèse de Quimper et Léon - saint Goulven)
(*) peniti: hermitage en breton - (**) minihi: territoire monastique en breton
Évêque abbé au VIe siècle dans le Léon, fils de Glaodan et Gologwenn, ermite près de Lesneven, mort à St-Didier dans le Pays de Rennes. Il y a à Caurel, commune des Côtes d'Armor, une Chapelle du XVIIe siècle et une croix à son nom. (Vies des saints de la Bretagne Armorique par Albert Le Grand - 1636)
En Bretagne, au VIe siècle, saint Goulven, évêque, qui, après une vie de solitaire, aurait succédé à saint Paul de Léon.

Martyrologe romain

Prénoms fêtés

Goulven

Mais aussi les

Goulc'hen
Goulch'an

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager