Bienheureux Vicente Nicasio Renuncio Toribio et ses compagnons

martyrs de la guerre d'Espagne (✝ 1936)

Le 24 avril 2021, le Pape François a approuvé la béatification de douze martyrs de la guerre d'Espagne. (Vatican News)
- décret du 24 avril 2021 (en italien)
Don Vicente Nicasio Renuncio Toribio et ses onze compagnons de la Congrégation du Très Saint Rédempteur, martyrs de la guerre civile espagnols, morts en haine de la foi en 1936. Ils sont reconnus bienheureux. La persécution contre l'Église à Madrid a été particulièrement sanglante. Plusieurs couvents ont été attaqués et incendiés, de nombreuses églises pillées et divers objets sacrés profanés.
- Vicente Nicasio Renuncio Toribio, né le 11 septembre 1876 à Villayuda, il prononce ses vœux religieux le 8 septembre 1895. Ordonné prêtre le 23 mars 1901, après avoir effectué un service pastoral dans diverses communautés rédemptoristes espagnoles, il est transféré en 1912 au Sanctuaire du Perpétuel Secours à Madrid. Lorsque la persécution commence, il se réfugie dans la maison de familles amies. Le 17 septembre 1936, il est arrêté par les marxistes et transporté au commissariat du district de Chamberí. Puis, il est envoyé à la Direction générale de la sécurité et, enfin, au 'Cárcel Modelo' de Madrid où il est emmené et tué le 7 novembre 1936.
- Crescencio Severo Ortiz Blanco, né à Pampelune le 10 mars 1881, il fait profession de vœux religieux le 24 septembre 1900. Ordonné prêtre le 23 décembre 1905, il est tué le 20 juillet 1936.
- Ángel Martínez Miquélez, né à Funes le 2 mars 1907, il prononce ses vœux religieux le 24 août 1925 et sa profession perpétuelle le 18 septembre 1928. Il est ordonné prêtre le 20 septembre 1930. Il est capturé et tué le 20 juillet 1936 .
- Bernardo Sáiz Gutiérrez, né à Melgosa le 23 juillet 1896, il prononce ses vœux religieux le 13 novembre 1920 et sa profession perpétuelle le 25 mars 1924. Il est tué le 20 juillet 1936.
- Niceto Pérez del Palomar Quincoces, né le 2 avril 1859 à Tuesta, il prononce ses vœux religieux le 30 mars 1891. Il est tué le 16 août 1936.
- Gregorio Zugasti Fernández de Esquide, né à Murillo de Yerri le 12 mars 1884, il prononce ses vœux religieux le 25 décembre 1912. Il est tué le 16 août 1936.
- Aniceto Lizasoain Liizaso, né le 17 avril 1877 à Irañeta, il prononce ses vœux religieux le 15 octobre 1896 et est tué le 18 août 1936.
- José María Urruchi Ortiz, né à Miranda de Ebro le 17 février 1909, il prononce ses vœux religieux le 24 août 1927 et sa profession perpétuelle le 15 septembre 1930. Il est ordonné prêtre le 20 octobre 1932. Il est tué le 22 août 1936.
- José Joaquín Erviti, né à Imotz  le 15 novembre 1902, il prononce ses vœux religieux le 24 février 1930 et sa profession perpétuelle le 24 février 1935. Il est assassiné dans la nuit du 22 août 1936.
- Donato Jiménez Bibiano, né à Alaejos le 21 mars 1873, il prononce ses vœux religieux le 8 septembre 1893. Il est ordonné prêtre le 27 mai 1899. Capturé par des miliciens marxistes, il est transféré à la 'checa' de Fomento et enfermé au sous-sol avant d'être tué le 17 ou 18 septembre 1936.
- Antonio Girón González, né à Ponferrada le 11 décembre 1871, il prononce ses vœux religieux le 15 août 1889. Il est ordonné prêtre le 19 mai 1894. Pour échapper aux persécutions, il trouve refuge dans une maison privée, puis dans un couvent de religieux et enfin dans un hospice. Le 24 août, l'hospice est occupé par les miliciens. Capturé, le Serviteur de Dieu est tué le 30 août 1936.
- Rafael Perea Pinedo, né à Villalba de Losa le 24 octobre 1903, il prononce ses vœux religieux le 27 février 1923 et sa profession perpétuelle le 27 février 1926. Il est tué le 2 novembre 1936.
En espagnol:
- Martyrs de Madrid, Misioneros Redentoristas Madrid
- Congrégation du Très Saint Rédempteur '12 nuevos beatos redentoristas, Vicente Renuncio Toribio y 11 compañeros'
- Conférence épiscopale espagnole 'La memoria de los mártires'

Dates de Fête

7 novembre

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite