Jean de Montecorvino

premier apôtre de la Chine (✝ 1328)

Jean de Montecorvino, né en Italie en 1247, mort à Pékin le 3 janvier 1328
- Au XIIIe siècle, la compréhension du peuple chinois et de sa culture dont faisait preuve un missionnaire comme Jean de Montecorvino rendit possible la mise en route de la première mission catholique dans le Royaume du Milieu avec siège épiscopal à Beijin. (site du Vatican)
- Jean de Montecorvino (1247-1328 ou 1333), fut le fondateur de la première Mission chrétienne de Chine. Au mois de juillet 1289, le pape Nicolas IV l'envoya en Asie auprès de l'empereur mongol qui avait demandé des missionnaires. Il était accompagné de plusieurs autres missionnaires, d'un Dominicain et d'Arnold de Cologne. En 1306, il demande un renfort de missionnaires. Un groupe de Dominicains s'y rendit mais ne dépassa pas le Kiptchak. Vers 1318, Jean de Montecorvino fit traduire la Bible en langue mongole. C'est aussi l'époque de la création des diocèses de Amalek et de Ourghentch. (infocatho)
- A lire: Saint François en Chine ou l'épopée solitaire par Jean Golfin (éd du Cerf). Jean de MontecorvinoCe volume nous présente une haute figure des missions étrangères, Jean de Montecorvino (1247- 1328), dont l'histoire se lit comme un roman d'aventures. Né dans la principauté de Salerne, en Italie, ce fils de famille noble, fasciné par la destinée de François d'Assise, décide de suivre ses traces: il se fait franciscain et réalise son rêve de mission en terre lointaine. Il est envoyé en Chine à la fin du XIIIe siècle, sous la dynastie mongole des Yan, portant ainsi au bout du monde l'esprit du Poverello. En fait, il fréquente plutôt les Mongols que les Chinois: en tant que légat du pape, il est reçu à la cour de Témur (descendant de Gengis Khan) qui l'accueille avec bienveillance, l'autorise à prêcher sa religion et même à construire des églises. Très actif, il développe la mission, convertissant même un prince - déjà nestorien, il est vrai -, créant plusieurs diocèses - dont celui du lieu qui devait devenir Pékin -, et pour faciliter sa tâche, s'appuyant, dans différentes villes, sur les colonies de commerçants étrangers. Vu l'éloignement de l'Europe, il se trouve complètement coupé du monde occidental et doit, le plus souvent, agir en solitaire. Il meurt à 80 ans, dans son pays d'adoption, estimé et vénéré de tous.
- Il est entré comme bienheureux au martyrologe des franciscains et commémoré le 1er janvier. Sa cause est soumise à la Congrégation des rites au Vatican. (SantiBeati en italien)
- Blessed John of Montecorvino Foundation à Hong-Kong (site des franciscains - Taïwan et Hong-Kong - en anglais)
- En 2002, Montecorvino érige une statue à son bienheureux Jean.

Dates de Fête

1 janvier

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager