Saint José Gabriel Brochero

prêtre argentin (✝ 1914)

-
- «Les saints entrent jusqu'au fond dans le mystère de la prière», traduction de l'homélie du Pape François en français.
José Gabriel del Rosario Brochero, prêtre argentin (1840 - 1914)
Le prêtre argentin José Gabriel Brochero (1840 - 1914), dit le Curé Brochero, un des personnages les plus populaires de cette nation, béatifié le 14 septembre 2013, à Cordoba (Argentine). Ce prêtre, connu pour son assistance aux malades et moribonds au cours de l'épidémie de choléra qui décima la ville en 1867, fut nommé en 1869 vicaire du département de San Alberto, aujourd'hui Valle Traslasierra où il parcourait à dos de mule les villages, répondant aux besoins des habitants, construisant églises, chapelles et écoles. Avec leur aide, il ouvrit des chemins de passage dans les montagnes. Il devint sourd et aveugle suite à la lèpre qu'il avait contractée à force de vivre en contact étroit avec ceux qui souffraient de cette maladie. José Gabriel Brochero - Conférence épiscopale argentine
- miracle attribué à l'intercession d'un prêtre argentin mort de la lèpre en 1914, le Père José Gabriel Brochero, surnommé le curé gaucho. Il a eu notamment la charge à partir de 1869, d'une paroisse immense, de près de 4500 km2, comptant quelque 10 000 habitants dispersés dans les montagnes à plus de 2000 m d'altitude, sans routes ni écoles et vivant dans une grande misère morale et matérielle.
Décret de canonisation signé le 15 mars 2016:
Le dimanche 16 octobre 2016, deux figures de l'Amérique latine seront canonisées: l'adolescent mexicain José Luis Sanchez del Rio (1913-1928), martyr de la guerre des Cristeros, et le prêtre argentin José Gabriel del Rosario Brochero (1840-1914), dit le curé Brochero.
Le Pape autorise de nouvelles béatifications et canonisations, le 22 janvier 2016, promulgation du décret (en italien) relatif au miracle attribué au bienheureux José Gabriel del Rosario Brochero (1840 - 1914), prêtre séculier argentin.
- A l'occasion de sa béatification, le Saint-Père a envoyé une lettre à l'Archevêque de Santa Fe et Président de la Conférence épiscopale argentine. (en espagnol)
"Le fait que le Père Brochero entre parmi les bienheureux est une joie et une bénédiction très grande pour les argentins et dévots de ce pasteur sentant le mouton, qui se fit pauvre parmi les pauvres, qui lutta toujours pour rester proche de Dieu et des gens, qui a fait et continue de faire tant de bien comme une caresse de Dieu à notre peuple éprouvé. Je m'imagine bien le Père Brochero sur sa mule 'Mauvaise-Tête' parcourant les longs chemins arides et désolés des deux cents kilomètres carrés de sa paroisse, frappant de porte en porte aux maisons de vos bisaïeuls et trisaïeuls, pour leur demander s'ils avaient besoin de quelque chose et pour les inviter à faire les exercices spirituels de saint Ignace de Loyola. Il connaissait tous les recoins de sa paroisse. Il ne restait pas dans la sacristie à bichonner ses brebis. Le père Brochero était une visite de Jésus lui-même à chaque famille. Il emportait une image de la Vierge, le livre de prière avec la Parole de Dieu, les objets de culte pour célébrer la messe quotidienne. Ils l'invitaient à boire le maté, bavardaient et le père Brochero leur parlait d'une façon que tous comprenaient parce que cela venait du coeur, de la foi et de son amour pour Jésus".
"L'actualité pastorale d'une béatification est très importante. Le Père Brochero est l'actualité de l'Evangile!! Il fut un pionnier lorsqu'il allait dans les zones éloignées géographiquement et socialement pour apporter à tous l'amour, la miséricorde de Dieu. Ne restant pas dans son presbytère, il s'usa sur sa mule et finit par attraper la lèpre, à force d'aller à la rencontre des gens comme un prêtre errant de la foi. Voilà ce que demande Jésus aujourd'hui, disciples missionnaires, chemineaux de la foi! Le Père Brochero était un homme normal, fragile, comme n'importe lequel d'entre nous, mais il connaissait l'amour de Jésus... il sut sortir de l'égoïsme mesquin dans lequel nous sommes tous, prenant sur lui-même, dépassant avec l'aide de Dieu ces forces intérieures dont le démon se sert pour nous enchaîner à notre confort... Il écouta l'appel de Dieu et fit le sacrifice de travailler pour son Royaume, pour le bien commun, pour que l'immense dignité de chaque personne soit celle de fils de Dieu. Et il a été fidèle jusqu'au bout, continuant à prier et à célébrer la messe même aveugle et lépreux... Laissons le Père Brochero entrer aujourd'hui, avec sa mule et tout le reste, dans notre coeur pour qu'il nous invite à la prière, à la rencontre avec Jésus, qu'il nous libère de nos liens pour sortir dans les rues à la recherche de notre frère, pour toucher la chair du Christ chez qui souffre et a besoin de l'amour de Dieu". Source VIS
Autres liens:
- Conférence épiscopale argentine - Conferencia Episcopal Argentina (site en espagnol)
- Site du 'Grand séminaire de Córdoba' (en espagnol)

Dates de Fête

26 janvier

Prénoms

José

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

José Alvarez-Benavides y de la Torre
et 114 compagnons, martyrs de la guerre civile espagnole entre 1936 et 1938 (✝ 1936)
José Antón Gómez et ses compagnons
José Antón Gómez et ses trois compagnons prêtres et moines espagnols (✝ 1936)
José Bau Burguet
prêtre espagnol du diocèse de Valence (✝ 1929)
José de Jesus López y González
évêque de Aguas Calientes au Pérou et fondateur des religieuses du Sacré coeur de Jésus (✝ 1950)
José Fernández de Ventosa
prêtre dominicain espagnol martyr au Vietnam (✝ 1838)
José Fernández Sánchez et ses compagnons
martyrs de la guerre civile espagnole (✝ 1936)
José Llosa Balaguer
martyr de la guerre civile espagnole (✝ 1936)
José Rivera Ramírez
prêtre diocésain espagnol (✝ 1991)
José Tous y Soler
fondateur des soeurs capucines de la Mère du Divin Pasteur (✝ 1871)
José Trinidad Rangel Montaño
prêtre mexicain martyr (✝ 1927)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager