Saint Nabor

martyr (✝ v. 303)

ou Nabord.
On sait peu de choses sur la vie de ce saint, sinon que c'était un soldat romain qui avait la foi, une foi vivante et agissante.
Originaire d'Afrique du Nord, Nabor témoigna de sa foi en Jésus Christ en versant son sang pour Lui en 303. Rapidement, les corps de Victor, Félix et Nabor furent transportés à  Milan où Saint Ambroise les accueillit et les vénéra, tout comme St Augustin et les autres pères de l'Eglise à cette époque.
saint Nabor, ville de Saint-AvoltSt Chrodegand, un grand évêque de Metz, qui a beaucoup oeuvré pour l'introduction de la liturgie de Rome en France, reçut du pape Paul Ier, en récompense de ses services, les reliques de St Nabor.
Il les a confiées, le 25 août 763, à un jeune couvent qu'il protégeait, Cella-Nova. Celui-ci donna son nom à l'agglomération qui se développait à sa périphérie, et qu'on appelait jusqu'alors Hilarium.
Peu à peu, agglomération et couvent prirent le nom du soldat romain, nom que les évolutions linguistiques ont lentement transformé en St-Avold. L'église paroissiale a cependant gardé intact le nom du martyr.
Tous les ans, le dimanche suivant le 24 août, la paroisse se souvient de son saint patron, dont elle garde précieusement les reliques, en se remémorant ce soldat inconnu qui a aimé Jésus au point de donner sa vie comme signe de son amour..."
- Paroisse de St Avold, l'Abbatiale St Nabor
Selon la tradition, un moine irlandais du nom de Fridolin venant de Poitiers en 509 crée un oratoire du nom d'Hilariacum sur l'emplacement de Saint-Avold avant de fonder le monastère de Sickingen en Allemagne. Chrodegang (712-766), évêque de Metz ministre de Charles Martel et Pépin le Bref y introduit la règle bénédictine de Saint Benoît. Lors d'un voyage à Rome, il rapporte les reliques de Saint Nabor, officier martyrisé sous Dioclétien, le 24 août 765 donnant alors le nom à l'abbaye et à la localité qui s'y développera. Une bourgade se développe à l'ombre du monastère réputé pour son scriptorium. Le monastère est placé sous la protection des évêques de Metz. Angelram 36éme évêque de Metz de 766 é 791 est issu de cette abbaye. Il s'y fera enterrer. (Histoire de la ville de Saint-Avold 57500)
Saint Nabord sur Aube (10700) fait partie de l'espace pastoral 'Plaines et Lacs' du diocèse de Troyes
A Saint Nabord dans les Vosges (88200) diocèse de Saint Dié, l'église paroissiale est dédiée aux Saints Nabord et Gorgon.
Sur le blason de la ville, l'épée rappelle le martyre de saint Nabord, soldat romain converti au christianisme et qui a subi le martyre en ayant la tête tranchée (supplice des citoyens romains), d'où le glaive romain. Ville de Saint-Nabord - historique de la commune
Un internaute nous signale que Nabor était officier chrétien de l'armée de Maxence martyrisé avec st Basilide. Décapité à Rome vers 309 par ordre d'Auréle préfet. Reliques rapportées en 764 en Lorraine par St Chrodegang évêque de Metz pour l'abbaye de Niedermunster qui prend le nom de saint Nabor. Le village aussi qui se transforme en saint Avold.

Demandons à Saint Nabor de nous donner le courage de témoigner de notre foi, comme lui, dans toutes les circonstances de notre vie.

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager