Le Saviez-vous ?
Le site Nominis a été créé en 1999 et mis en ligne au bout d'un an de travail, sur le fond comme sur la forme !
A découvrir

Eglise et bioéthique

WebTV CEF

Bienheureux Jean-Georges Rehm

dominicain au couvent de Sélestat et martyr sous la révolution française (✝ 1794)

Né le 21 avril 1752, Jean-Georges Rehm prit l'habit dominicain à l'âge de 20 ans à Paris sous le nom de frère Thomas. Il fit profession au prieuré de Sélestat (Schlestadt - Alsace) qui fut détruit et il se réfugia dans le département de la Meurthe où il continua de prêcher la foi catholique. En 1793, il est emprisonné à Nancy, puis avec plusieurs autres, il est emmené à Rochefort. Condamné à la déportation, il meurt d'épuisement sur le bateau négrier où il était enfermé. Il fait partie du groupe des 64 prêtres et religieux béatifiés par Jean-Paul II le 1er octobre 1995.
Les bienheureux martyrs des pontons de Rochefort (diocèse de Sens-Auxerre)
Depuis 1910, chaque deuxième quinzaine d'août, a lieu un pèlerinage en souvenir des prêtres déportés (diocèse de La Rochelle)

Dans la baie devant le port de Rochefort, en 1794, le bienheureux Jean-Georges Rehm, prêtre dominicain (Père Thomas). Sous la Révolution française, détenu à cause de son sacerdoce, dans des conditions inhumaines, sur un bateau négrier, il ranima la confiance de ses compagnons de captivité écrasés par le malheur, jusqu'à ce qu'il fût emporté par le typhus.

Martyrologe romain

Dates de Fête

11 août

Prénoms

Jean-Georges

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager