Saint Syagre

évêque de Nice (✝ 787)

ou Siagre.
"Esprit d'Amour éternel, nous Te remercions pour les apôtres et les saints qui ont fécondé l'Église des Alpes Maritimes depuis des siècles...
Dès les premiers siècles de l'histoire du christianisme, des saints sont venus porter la Bonne Nouvelle et la faire fructifier dans cette terre du Midi de la France: citons seulement pour mémoire Honorat, Armentaire, Valère, Colette, Pons, Hospice, Syagre, Valérien, Véran, Réparate... Nos églises racontent l'histoire de ces saints et saintes."
Éditorial de Mgr Louis Sankalé, Évêque de Nice - livre Témoins du Christ dans les Alpes-Maritimes
La Vie de saint Syagre est un document de basse époque publié par Vincent Barralis, moine de Lérins, d'après les manuscrits de l'abbaye de Saint-Pons: Syagre, comte de Brie, aurait été le fils de Carloman, donc le neveu de Charlemagne. Une expédition contre les Lombards aurait amené l'empereur dans la région de Cimiez; Syagre aurait accompagné son oncle et obtenu de lui l'autorisation de fonder un monastère auprès de la chapelle contenant le corps de saint Pons, chapelle située alors sur la colline de Cimiez en un lieu dominant le Paillon (cette petite chapelle a été détruite). Syagre aurait été ensuite ordonné premier évêque de Nice, en 777, son pontificat aurait duré dix ans. (source: conseil général des Alpes Maritimes).
A lire aussi: le monastère de Saint-Pons - conseil général des Alpes Maritimes
À Nice, en 787, saint Syagre, évêque, qui fit construire un monastère sur la tombe de saint Pons.

Martyrologe romain

Dates de Fête

23 mai

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager