Le Saviez-vous ?

Utilisez l'alerte e-mail, pour être prévenu de la fête d'un saint, une semaine avant, la veille ou le jour même!

A découvrir

Eglise et bioéthique

WebTV CEF

Saint Triphylle

évêque à Leucosie dans l'île de Chypre (✝ v. 370)

"Triphylle, avant d'avoir été élevé sur le siège épiscopal, avait employé beaucoup de temps dans l'étude des lettres. Il s'était principalement appliqué à l'éloquence et à la science du droit, dans la ville de Beryte (aujourd'hui Barut ou Beyrouth) en Phénicie, où il y avait depuis quelques siècles une célèbre école de jurisprudence. Il semble même qu'il fréquenta le barreau pendant un certain temps, et qu'il y acquit beaucoup de réputation, après quoi il alla se mettre sous la direction de saint Spiridion, évêque de Trimythonte (Trimiti). Guidé par un tel maître, il ne tarda pas à faire de grands progrès dans la voie de la vertu, et il fut trouvé digne d'être mis sur le siége épiscopal de la ville de Ledres (ou Ledra, appelée autrement Leutheon, ou Leucothée, et quelquefois Leucosie, dans l'île de Chypre, sous la métropole de Famagonste)"
"Triphylle assista au concile de Sardique en 347 , et y soutint avec force la vérité orthodoxe et l'innocence de saint Athanase, ce qui lui attira la haine des ariens. Il composa plusieurs ouvrages tant en vers qu'en prose. Quelques-uns placent la mort du Saint en 370; mais il est probable qu'il mourut vers la fin du règne de Constance."
"On cite avec éloge entre autres ses Commentaires sur le Cantique des cantiques, que saint Jérôme témoigne avoir lus, ainsi que son livre sur la vie et les miracles de saint Spiridion, en vers."
(source:
Vies des pères des martyrs et des autres principaux saints par Alban Butler, page 320 et sq...)
Ardent défenseur de l'orthodoxie nicéenne, l'homme le plus éloquent de son temps et merveilleux commentateur du Cantique des cantiques, au dire de saint Jérôme.

Martyrologe romain

Dates de Fête

13 juin

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager