Sainte Marguerite-Marie Alacoque

Visitandine à Paray-le-Monial (✝ 1690)

Elle est née, le 22 juillet 1647, en Bourgogne  Elle devient orpheline alors qu'elle a douze ans et ses tantes qui gèrent la famille font d'elle un véritable souffre-douleur. A 24 ans, elle peut enfin réaliser sa vocation: répondre à l'amour intense de Dieu. Les grâces mystiques qui accompagnent ses épreuves culminent en 1673 dans plusieurs visions du Christ: Voici le cœur qui a tant aimé les hommes jusqu'à s'épuiser et se consumer pour leur témoigner son amour. Guidée par le Saint jésuite Claude de La Colombière, elle parviendra à promouvoir le culte du Sacré-Cœur d'abord dans son monastère de la Visitation, puis dans toute l'Église Catholique latine. Elle meurt le 16 octobre 1690. Marguerite-Marie Alacoque
Illustration: Sainte Marguerite-Marie  sur le site des sanctuaires de Paray
Béatifiée d'abord par l'opinion populaire à cause de tous les miracles obtenus par son intercession, les pressions jansénistes puis la Révolution retarderont sa béatification jusqu'en 1864 puis sa canonisation en 1920. Les foules continuent d'affluer à Paray le Monial. Plusieurs Papes ont souligné l'importance de son message: l'immensité de l'Amour de Dieu révélé dans un cœur d'homme, et proposé à tous.
Mémoire de sainte Marguerite-Marie Alacoque, vierge. Entrée à vingt-quatre ans au monastère de la Visitation à Paray-le-Monial en Bourgogne, elle avança de manière admirable sur le chemin de la perfection. Pourvue de dons mystiques, elle se préoccupa avant tout de la dévotion envers le Sacré-Cœur de Jésus, et fit beaucoup pour promouvoir son culte dans l’Église. Elle mourut le 17 octobre 1690.

Martyrologe romain

En vous oubliant de vous-même, vous le posséderez. En vous abandonnant à lui, il vous possédera. Allez donc, pleine de foi et d’une amoureuse confiance, vous livrer à la merci de sa Providence, pour lui être un fonds qu’il puisse cultiver à son gré et sans résistance de votre part, demeurant dans une humble et paisible adhérence à son bon plaisir.

Lettre à une religieuse

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Madeleine-Thérèse, Marie, Marguerite, Jeanne-Marie
religieuses martyres à Orange (✝ 1794)
Margarita María López de Maturana
fondatrice de la congrégation des Mercédaires missionnaires (✝ 1934)
Marguerite Bays
sainte laïque (✝ 1879)
Marguerite Bourgeoys
Fondatrice de la congrégation des Sœurs de Notre-Dame (✝ 1700)
Marguerite Clitherow
Martyre à York, en Angleterre (✝ 1586)
Marguerite Colonna
ermite clarisse (✝ 1284)
Marguerite d'Angleterre
(✝ 1192)
Marguerite d'Antioche
Martyre sous Dioclétien (✝ v. 275)
Marguerite d'Ecosse
Reine d'Ecosse (✝ 1093)
Marguerite de Bavière
Princesse palatine et duchesse de Lorraine (✝ 1434)
Marguerite de Brincat
fondatrice des Franciscaines du Cœur de Jésus (✝ 1952)
Marguerite de Cesolo
veuve en Italie (✝ v. 1385)
Marguerite de Cortone
Pénitente laïque italienne (✝ 1297)
Marguerite de Hongrie
Princesse hongroise, moniale dominicaine (✝ 1270)
Marguerite de Højelse
martyre à Roskilde (✝ v. 1176)
Marguerite de Lorraine
Petite-fille du bon roi René et aïeule de Henri IV (✝ 1521)
Marguerite de Louvain
Servante d'auberge (✝ 1255)
Marguerite de Metola
vierge (✝ 1320)
Marguerite de Savoie
Tiers-Ordre de Saint Dominique (✝ 1464)
Marguerite Ebner
mystique dominicaine allemande (✝ 1351)
Marguerite Hohenfels
(✝ 1150)
Marguerite Lucie Szewczyk
fondatrice des Filles de la Vierge des douleurs (✝ 1905)
Marguerite Rutan
sœur de la Charité, martyre de la Révolution française (✝ 1794)
Marguerite Ward
martyre en Angleterre (✝ 1588)
Marguerite-Marie d'Youville
Fondatrice d'œuvres au Canada (✝ 1771)
Marguerite-Marie d'Youville
Fondatrice d'œuvres au Canada (✝ 1771)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager