Saint Privat

Évêque de Mende et martyr (✝ 257)

Évêque de Mende et martyr.
Nous connaissons sa vie par les lectures de l'office liturgique composé en son honneur au XIIe siècle. C'est pourquoi nous retrouvons un récit très semblable à d'autres: tortures, flagellation, torches ardentes sur le corps. Ce dont nous sommes sûrs historiquement c'est qu'il y eut un saint Privat dont grande fut la sainteté pour que 11 localités en France se soient placées sous son patronage et sa protection. Saint-Privat-19220.
"Saint-Privat - Evêque, martyr, patron de la ville et du diocèse de Mende:
De temps immémorial, l'Église de Mende est sous le patronage de S. Privat. Dans son histoire des Francs, Grégoire de Tours relate les circonstances de sa mort et le range parmi les saints illustres des Gaules...
Saint Privat aurait été envoyé en Gévaudan par Saint Austremoine. Il serait né à Coudes, non loin de Clermont.
La date du 21 août serait celle de son martyre. Grégoire de Tours le situe au temps de Valérien et Gallien (253-260). Dans son ouvrage sur Saint Privat le chanoine Remize dit qu'il fut martyrisé par les bandes de Chrocus aux vers l'an 258. A cette époque, des Alamans dévastèrent le Gévaudan après avoir ruiné Javols. La défense se concentra sur la forteresse de Grèzes qui tint en échec les envahisseurs. Ceux-ci mirent la main sur Privat réfugié dans la grotte du Mont Mimat. Il refusa d'ordonner la capitulation de son peuple. Maltraité et poussé à coups de bâtons jusqu'à Mende, on lui demanda de sacrifier aux idoles. Sur un nouveau refus, les bourreaux continuèrent à le supplicier et se retirèrent, croyant leur victime morte. N'ayant pu obtenir la réalisation de leur projet, les Alamans traitèrent avec les assiégés et quittèrent le pays. St Privat ne tarda pas à succomber et fut enseveli dans une crypte de la cathédrale de Mende.
Vers 631, son corps fut transporté à S. Denis près de Paris. Vers 776, il fut transféré à Salone en Lorraine. Plusieurs localités du nom de St. Privat, font état de ce séjour. Plus tard, un moine du nom de Clocbert le ramena en Gévaudan; sur le chemin du retour des églises furent bâties sous son vocable dans les environs d'Orléans et de Bourges.
Les Mendois dissimulèrent les restes de S. Privat dans les sous-sols de l'église Ste Thècle à l'ouest du grand clocher actuel de la cathédrale jusqu'en 1170, où l'évêque Aldebert III du Tournel le ramena dans la crypte primitive. En 1579, les guerres de religion et plus tard la Révolution firent disparaître en partie les reliques de St. Privat. Ce qui en subsiste est conservé en l'église de l'Ermitage.
Le culte de St. Privat s'est toujours maintenu dans le diocèse de Mende. Le livre des 'Miracles de St. Privat' relate un certain nombre de faits extraordinaires qui lui sont attribués.
La grotte du Mont Mimat, n'a jamais cessé d'être un lieu de pèlerinage fréquenté. Dès le Xlle siècle, l'évêque y installe
un chapelain à demeure. Les divers édifices qui l'avoisinent de nos jours, constituent un site propice au recueillement et à la prière.
Une quinzaine de paroisses lozériennes s'honorent du patronage de S. Privat. L'aire de son rayonnement s'étend bien au delà du diocèse. Tout cela marque le crédit dont jouit encore le Saint que le Gévaudan a eu pour apôtre. Il l'a marqué pour les siècles de sa foi chrétienne et de son élan missionnaire."
Dans le Gévaudan, vers 407, saint Privat, évêque et martyr. Quand les Vandales envahirent la Gaule, il fut découvert dans une caverne du mont Mimmat, où il s’était retiré pour prier et jeûner et, comme il refusait de livrer son troupeau assiégé et de sacrifier aux idoles, il fut criblé de coups et en mourut.

Martyrologe romain

Prénoms fêtés

Privat

Dictons

A la Saint-Privat, La noisette est dans les bolats (fossés)

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager