Le Saviez-vous ?
Le site Nominis a été créé en 1999 et mis en ligne au bout d'un an de travail, sur le fond comme sur la forme !
A découvrir

Rencontrer Jésus

Saint Grégoire de Nysse

Evêque de Nysse (✝ 394)

L'Église accueille dans ses martyrologes (livre des témoins, en grec "marturos") et dans ses synaxaires (en grec "sunaxis" assemblée autour d'une personne) sa grand-mère, ses deux parents et cinq de ses frères et sœurs. Pourtant, il ne commençait pas dans cette voie. C'est un intellectuel passionné de rhétorique qui enseigne la philosophie. Son épouse l'adore et c'est réciproque. Quand son grand frère, saint Basile de Césarée, le consacre évêque de Nysse, une petite bourgade rurale de Cappadoce, cet intellectuel le ressent comme un exil, mais il l'accepte par devoir dans un monde si peu chrétien. Il se heurte à l'empereur qui soutient l'arianisme et qui l'exile. Il reviendra dans son diocèse à la mort de Valens et se fait le champion de la foi en la Trinité. Il sera l'un des principaux artisans de la victoire de l'orthodoxie au concile de Constantinople en 381. Saint Grégoire de Nysse est sans aucun doute l'un des plus grands théologiens spéculatifs, d'une ouverture d'esprit rarement égalée. Ce maître de la théologie contemplative par ses grands traités spirituels, est en même temps un pasteur et un catéchète soucieux de se faire comprendre par tous.
À Nysse en Cappadoce, peu avant 400, saint Grégoire, évêque, frère de saint Basile le Grand, remarquable par sa vie et sa doctrine. Il fut exilé hors de sa ville sous l’empereur arien Valens pour avoir confessé la foi orthodoxe.

Martyrologe romain

Prénoms

Grégoire

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Dominique et Grégoire
prêtres dominicains (13ème s.)
Flavius, Sébastien, Pierre, Nicaise, Victoire...
martyrs de la guerre civile espagnole (✝ 1936)
Gennade de Kostroma
Moine à Komelsk puis à Kostroma (✝ 1565)
Grégoire
(✝ 861)
Grégoire
évêque d'Elvire en Espagne (4ème s.)
Grégoire
évêque de Langres (✝ 539)
Grégoire
(✝ 990)
Grégoire
(✝ 303)
Grégoire Barbarigo
évêque de Padoue (✝ 1697)
Grégoire Celli
prêtre ermite de Saint-Augustin (✝ v. 1343)
Grégoire Chomyshyn
évêque de Stanislaviv et martyr (✝ 1945)
Grégoire d'Agrigente
Evêque d'Agrigente en Sicile (✝ v. 603)
Grégoire d'Akritas
(✝ 820)
Grégoire d'Alexandrie
(9ème s.)
Grégoire d'Auxerre
évêque d'Auxerre (✝ 530)
Grégoire d'Einsiedeln
abbé (✝ 996)
Grégoire d'Utrecht
Abbé à Susteren, dans le Limbourg (✝ 775)
Grégoire de Narek
Moine au monastère de Narek, en Arménie (✝ 1010)
Grégoire de Nazianze
Patriarche de Constantinople, docteur de l'Eglise (✝ 390)
Grégoire de Nicomédie
Confesseur (✝ 1240)
Grégoire de Parumala
évêque en Inde (✝ 1902)
Grégoire de Terracine
(✝ 570)
Grégoire de Tours
Evêque (✝ 595)
Grégoire Frackowiak
religieux de la Société du Verbe divin et martyr (✝ 1943)
Grégoire II
Pape (89 ème) de 715 à 731 (✝ 731)
Grégoire III
Pape (90 éme) de 731 à 741 (✝ 741)
Grégoire l'Hésychaste
fondateur de monastères (14ème s.)
Grégoire l'Illuminateur
Apôtre de l'Arménie (✝ v. 325)
Grégoire le Décapolite
Moine à Thessalonique et à Constantinople (✝ 842)
Grégoire le Dialogue
Grégoire le Grand (✝ 604)
Grégoire le Grand
Pape (64 ème) de 590 à 604 - Docteur de l'Eglise (✝ 604)
Grégoire le Sinaïte
Confesseur (✝ 1346)
Grégoire le Thaumaturge
Evêque de Néocésarée (✝ v. 270)
Grégoire le Théologien
évêque de Constantinople (4ème s.)
Grégoire Lopez
(✝ 1596)
Grégoire Louis
Évêque de Bergame (✝ 1697)
Grégoire Makar
Ermite dans la région de Pithiviers en France (11ème s.)
Grégoire Palamas
archevêque de Thessalonique (✝ 1360)
Grégoire V
Patriarche de Constantinople (✝ 1821)
Grégoire VII
Pape (155 ème) de 1073 à 1085 (✝ 1085)
Grégoire X
Pape (182 ème) de 1271 à 1276 (✝ 1276)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager