Sainte Jeanne d'Arc

Vierge (✝ 1431)

Fille d'humbles paysans de Lorraine, ("on m'appelait Jeannette") elle entendit des voix mystérieuses alors qu'elle n'avait que 13 ans. Saint Michel, Sainte Catherine et Sainte Marguerite, pendant trois ans lui demandèrent de libérer la France et de faire sacrer le roi à Reims. A Chinon, premier prodige, le roi donne une armée à cette bergère de 16 ans, ignorante des lois de la guerre. Jeanne d’Arc en prière En huit jours, au début du mois de mai, elle délivre Orléans assiégée depuis sept mois. En juillet, Charles VII est sacré roi à Reims. Après les réussites difficiles, vint le temps des épreuves. Le roi abandonne Jeanne, un an après Orléans, elle est faite prisonnière à Compiègne, livrée aux Anglais, passe un an en prison, courageuse, héroïque dans sa pureté devant les tentatives des soldats. Sous prétexte qu'elle s'habille en homme, elle est condamnée comme hérétique. Seule lui reste la foi et l'encouragement de ses voix. Elle meurt brûlée vive à 19 ans, à Rouen le 30 mai 1431.
Illustration: Jeanne d’Arc en prière (statue de la crypte à Domrémy)
Jeanne d'Arc est fêtée par la République Française le deuxième dimanche de mai, fête nationale de Jeanne d'Arc et du patriotisme (loi du 10 juillet 1920); la date de Sainte Jeanne d'Arc fixée par le martyrologe de l’Église catholique est le 30 mai date anniversaire de sa naissance au ciel (c'est à dire de sa mort).
Tout au long de l’année 2012, des manifestations étaient prévues en France pour commémorer le sixième centenaire de la naissance de sainte Jeanne d’Arc. (portail de l’Église catholique en France)

A lire aussi:
- Benoît XVI: sainte Jeanne est une des figures caractéristiques de ces 'femmes fortes' qui 'à la fin du Moyen Age, portèrent sans peur la grande lumière de l’Évangile dans les évènements complexes de l’Histoire' ... Sainte Jeanne d’Arc nous apprend que lorsque le pays est marqué par la division et par le découragement et la résignation, la foi qui puise à la Sagesse divine offre au chrétien la capacité de trouver les moyens extraordinaires d’intelligence et de force, pour offrir des raisons d’une nouvelle espérance pour la société... (Homélie pour la fête de Sainte Jeanne d’Arc 2012, Mgr Luigi Ventura)
-
Centre spirituel de Domrémy - Un peu d’histoire : 27 janvier 1894 Jeanne est déclarée "vénérable" par Rome, 18 avril 1909 béatification de Jeanne d’Arc à Saint-Pierre de Rome, 30 mai 1920 canonisation de Jeanne d’Arc.
- "Sainte Jeanne d’Arc fut canonisée en 1920, quatre siècles après sa mort et à la fin d’une longue polémique entre ceux qui, comme l’historien Michelet, célébraient en elle la fille du peuple de France et ceux qui, avec les Évêques d’Orléans, en commençant par Mgr Dupanloup, voyaient surtout en elle une vraie fille de l’Église. Les temps du procès, de béatification et de canonisation furent des temps de luttes anticléricales: expulsion des religieux et loi de Séparation de l’Église et de l’Etat, en 1905."
La sainteté comme suprême forme de sagesse (
Homélie de Mgr Lluis Martinez-Sistach)
- Jeanne d'Arc, brûlée en 1431, ne sera béatifiée qu'en 1909 puis canonisée, c'est-à-dire inscrite sur la liste des saints de l'Église, en 1920. Les églises du diocèse de Poitiers possédant une représentation de Jeanne d'Arc sont très nombreuses. (diocèse de Poitiers- quelques saints du Poitou et d'ailleurs)
À Rouen, en 1431, sainte Jeanne d’Arc, vierge, appelée la pucelle d’Orléans, qui combattit avec force pour sa patrie, mais, livrée au pouvoir des ennemis et condamnée à mort par un tribunal ecclésiastique inique, malgré la simplicité de sa foi et son attachement à l’Église, elle mourut sur le bûcher à l’âge de dix-neuf ans.

Martyrologe romain

"Messire Dieu, premier servi" "Dieu fait ma route" (Jeanne)
Lors de son jugement: "Ne te chaille pas de ton martyre. Prends tout en gré, Dieu t'aidera; tu t'en iras par grande victoire au Paradis" (Ses voix)

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Jeanne Beretta Molla
mére de famille (✝ 1962)
Jeanne Bonomo
Mystique bénédictine (✝ 1670)
Jeanne d'Aza
Mère de Saint Dominique (✝ v. 1203)
Jeanne d'Orvieto
religieuse en Toscane (✝ 1306)
Jeanne de Bagno
Religieuse bénédictine camaldule (✝ 1105)
Jeanne de Caceres
(✝ 1383)
Jeanne de Lestonnac
Fondatrice de la Compagnie de Marie Notre-Dame (✝ 1640)
Jeanne de Signa
solitaire en Toscane (✝ 1307)
Jeanne de Toulouse
carmélite tertiaire (✝ 1286)
Jeanne de Valois
Princesse de France - fondatrice de l’Ordre des Annonciades (✝ 1505)
Jeanne Delanoue
Fondatrice des Sœurs de Sainte-Anne de la Providence (✝ 1736)
Jeanne du Portugal
Vierge dominicaine (✝ 1490)
Jeanne Émilie de Villeneuve
fondatrice de la congrégation de Notre Dame de l’Immaculée Conception (✝ 1854)
Jeanne Jugan
Fondatrice des Petites Sœurs des Pauvres (✝ 1879)
Jeanne La Myrophore
une des femmes qui trouvèrent la pierre roulée sur le côté du tombeau et rapportèrent cela aux apôtres (1er s.)
Jeanne Scopelli
fondatrice et première prieure du carmel de Reggio en Italie (✝ 1491)
Jeanne Soderini
religieuse (✝ 1367)
Jeanne Véron
martyre de la révolution (✝ 1794)
Jeanne-Antide Thouret
Fondatrice des Sœurs de la Charité de Besançon (✝ 1826)
Jeanne-Françoise de Chantal
Fondatrice de la Visitation (✝ 1641)
Marie-Madeleine Fontaine
et ses compagnes, filles de la Charité, martyres à Cambrai (✝ 1794)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager