Saint Athanase d'Alexandrie

Patriarche d'Alexandrie, Père de l'Eglise (✝ 373)

Les Églises d'Orient le fêtent aussi en janvier. Nul ne contribua davantage à la défaite de l'arianisme. Il n'écrivit, ne souffrit, ne vécut que pour défendre la divinité du Christ. Petit de taille, prodigieusement intelligent, nourri de culture grecque, il n'était encore que diacre lorsqu'il accompagna l'évêque d'Alexandrie au concile de Nicée en 325. Il y contribua à la condamnation de son compatriote Arius et à la formulation des dogmes de l'Incarnation et de la Sainte Trinité. Devenu lui-même évêque d'Alexandrie en 328, il fut, dès lors et pour toujours, en butte à la persécution des ariens, semi-ariens et anti-nicéens de tout genre qui pullulaient en Égypte et dans l'Église entière. Athanase d'Alexandrie Ces ariens étaient soutenus par les empereurs qui rêvaient d'une formule plus souple que celle de Nicée, d'une solution de compromis susceptible de rallier tous les chrétiens et de rendre la paix à l'empire. C'est ce qui explique que sur les quarante-cinq années de son épiscopat, saint Athanase en passa dix-sept en exil: deux années à Trèves, sept années à Rome, le reste dans les cavernes des déserts de l'Égypte. Il fut même accusé d'avoir assassiné l'évêque Arsène d'Ypsélé. Il ne dut la reconnaissance de son innocence qu'au fait qu'Arsène revint en plein jour et se montra vivant aux accusateurs de saint Athanase. Son œuvre théologique est considérable.
- A découvrir: ses œuvres publiées aux éditions du Cerf.
Mémoire de saint Athanase, évêque et docteur de l’Église. Homme très éminent en sainteté et en doctrine, placé sur le siège d’Alexandrie, il défendit la foi orthodoxe avec une vigueur intrépide, depuis le temps de Constantin jusqu’à celui de Valens, contre les empereurs, les gouverneurs de province, contre un nombre infini d’évêques ariens, qui lui tendirent toutes sortes de pièges et le forcèrent plusieurs fois à l’exil ; enfin, après bien des combats et des triomphes qu’il remporta par sa patience, il rentra dans son Église et s’endormit dans la paix du Christ la quarante-neuvième année de son épiscopat, en 373.

Martyrologe romain

Athanase a été sans aucun doute l'un des Pères de l'Eglise antique les plus importants et les plus vénérés... Nous avons de nombreux motifs de gratitude envers Athanase. Sa vie, comme celle d'Antoine et d'innombrables autres saints, nous montre que "celui qui va vers Dieu ne s'éloigne pas des hommes, mais qu'il se rend au contraire proche d'eux" (Saint Athanase - audience du 20 juin 2007 - Benoît XVI)

Prénoms fêtés

Athanase

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Athanase
Moine du Mont-Athos et patriarche de Constantinople (13ème s.)
Athanase
Diacre de l'Anastasis de Jérusalem (✝ 451)
Athanase
(✝ 1648)
Athanase
Evêque de Naples (✝ 872)
Athanase
Confesseur (✝ 826)
Athanase Bazzekuketta
martyr en Ouganda (✝ 1886)
Athanase d'Antioche
évêque d'Antioche (7ème s.)
Athanase d'Attalie
Néomartyr (✝ 1700)
Athanase de Clysma
(4ème s.)
Athanase de Méthone
Evêque de Méthone (✝ 880)
Athanase de Traiannos
Moine errant (✝ 933)
Athanase de Visotsk
Disciple de saint Serge de Radonège (5ème s.)
Athanase des Météores
Confesseur (✝ 1380)
Athanase l'Athonite
Fondateur de la Lavra au mont Athos (✝ v. 1004)
François, Jacques, Athanase, Martin et Vincent
martyrs de la guerre civile espagnole (✝ 1936)
Zosime et Athanase
martyrs en Cilicie (date ?)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager