Sainte Christine de Stommeln

mystique allemande (✝ 1312)

A 13 ans elle quitta son village pour se rendre à Cologne dans l'espoir d'être admise chez des religieuses. Elle fut acceptée par des béguines. Elle connut alors une vie d'austérité qui la mit à rude épreuve, mais après avoir résisté aux tentations, elle connut vingt-quatre années de paix spirituelle. Ses reliques sont pieusement conservées à Juliers en Rhénanie.
A lire: La vie de Christine de Stommeln, suivi de Lettres de Pierre et de Christine - Pierre de Dacie
"Quelle providence a mis, un jour de 1267, sur le chemin d'un frère prêcheur suédois, étudiant au Studium Generale de Cologne, intelligence déliée, nature mélancolique, Christine, une jeune paysanne stigmatisée du bourg westphalien de Stommeln? De cette rencontre, que va suivre une nuit de veille "lumineuse comme le jour", écrira Pierre citant le psaume 139, va naître une relation fascinée de vingt-deux ans, ponctuée de seize visites et d'une longue correspondance, qui ne s'achèvera qu'à la mort de Pierre en 1289. C'est donc ce que racontent les manuscrits conservés dans une église de Jülich en Westphalie, copiés en 1340, soumis à un toilettage philologique rigoureux en 1894, traduits pour le première fois en suédois en 1952, objets de la présente édition."
Près de Cologne en Allemagne, l'an 1312, la bienheureuse Christine de Stommeln, vierge, qui communia aux souffrances du Christ et vint merveilleusement à bout de toutes les tentations du monde.

Martyrologe romain

Prénoms

Christine

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Christiane de la Sainte Croix
religieuse augustine (✝ 1310)
Christine
Martyre en Perse (✝ 559)
Christine
(✝ 1160)
Christine
martyre (✝ v. 300)
Christine Ciccarelli
Religieuse augustine (✝ 1543)
Christine de Spolete
Fille d'un médecin de Lugano (✝ 1458)
Christine l'Admirable
Mystique à Saint-Trond (✝ 1224)
Chryssie
martyre bulgare (✝ 1795)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager