Bienheureux Frédéric

Fondateur de l'abbaye de Mariengarten aux Pays-Bas (✝ 1175)

Il naquit en Frise hollandaise et, entré chez les religieux prémontrés, il fut l'abbé fondateur de l'abbaye de Mariengarten aux Pays-Bas.
Fils d'une pauvre veuve d'Hallum en Frise, on décela tôt chez lui les signes d'une vocation sacerdotale et son curé lui donna ses premières leçons de latin. Il étudia à Münster les arts libéraux et la sainte Ecriture. Trois dévotions marquaient son amour de la pureté: la Sainte Vierge, Saint Jean l'Evangéliste et Sainte Cécile. Il devint instituteur et fut ordonné prêtre quand son âge le permit. On le nomma vicaire du curé d'Hallum auquel il succéda à sa mort. Il voulut construire un hôpital, puis, à la mort de sa propre mère, il alla trouver l'évêque d'Utrecht, Godefroid van Rhenen (1156-1177), et lui demanda l'autorisation d'ouvrir un monastère de clercs. Ayant reçu l'habit canonial il se rendit à Mariënweerd pour y accomplir son noviciat à l'issue duquel il se mit à parcourir les villes et les villages afin de recruter des compagnons. En 1163 il construisit une église conventuelle en l'honneur de Marie: Mariëngaarde. Au début vécurent là des clercs et des religieuses qui, plus tard, s'établirent à Bethléem. Il obtint de Steinfeld le patronage de son couvent, l'agrégeant ainsi à l'Ordre de Prémontré. Frédéric cumula les charges d'abbé et de curé de Hallum. L'école de clercs de son abbaye devint rapidement célèbre.
La maladie le frappa à Bethléem. Il célébra une dernière messe à Hallum puis se retira à l'abbaye pour y mourir. Il disait à ses religieux: «Priez beaucoup pour moi car je n'ai pas fait pour les pauvres autant que je l'aurais souhaité, à cause de l'indigence du monastère». Il recommanda l'observance de la Règle et assura qu'il n'abandonnerait pas ses frères religieux, tant qu'ils y seraient fidèles. Il décéda le 3 mars 1175 dans la 13ème année de la fondation de sa communauté. Des miracles si nombreux éclatèrent sur sa tombe que l'église de Mariëngaarde devint un pèlerinage très fréquenté. Après que les calvinistes se furent rendus maîtres de la Frise, les reliques de Frédéric furent transportées en 1614 à Bonne-Espérance par l'abbé Nicolas Chamart, et déposées dans l'abbatiale en 1616. Son culte de bienheureux fut autorisé par le pape Benoît XIII le 22 janvier/8 mars 1728. Pendant la Révolution française, on les plaça dans l'église de Vellereille. L'abbé Bauwens de Leffe les transféra dans son abbaye en 1938.
Vie des Saints et Bienheureux - Postulator Generalis Ordinis Praemonstratensis
En Frise, l'an 1175, le bienheureux Frédéric, prêtre, qui fut d'abord curé du bourg de Hallum, puis abbé du monastère prémontré du Jardin de Marie.

Martyrologe romain

Dates de Fête

3 mars, Fête Locale

Prénoms

Frédéric

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Federico da Berga et ses compagnons
capucin espagnol martyr de la guerre civile et 25 compagnons (✝ 1936)
Frédéric
Evêque et martyr à Utrecht (✝ 838)
Frédéric Albert
Fondateur de la congrégation des soeurs Vincentiennes de Marie Immaculée (✝ 1876)
Frédéric d'Hirschau
Abbé bénédictin (✝ 1070)
Frédéric de Ratisbonne
frère augustin (✝ 1329)
Frédéric Irénée Baraga
premier évêque de Marquette (USA) (✝ 1868)
Frédéric Janssoone
prêtre franciscain (✝ 1916)
Frédéric Ozanam
fondateur de la société saint Vincent de Paul (✝ 1853)
Frederick Bachstein et ses 13 compagnons
martyrs tchèques (✝ 1611)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager