Bienheureux Réginald

Doyen de la collégiale Saint Aignan d'Orléans (✝ 1220)

Originaire de Saint-Gilles du Gard, il fit ses études puis enseigna le droit canonique à l'Université de Paris, de 1206 à 1211. Nommé doyen de la collégiale Saint Aignan d'Orléans, il rencontra saint Dominique lors d'un séjour à Rome et il en devint l'un de ses plus fervents disciples. Il contribua à l'établissement des Dominicains à Bologne et à Paris. Son culte fut confirmé en 1877.
Né à Saint-Gilles dans la seconde moitié du XIIe siécle, Réginald fait de brillantes études et enseigne le droit canon à Paris. Il devient doyen de la collégiale Saint-Aignan d'Orléans. Au cours d'un pèlerinage à Rome, il rencontre Saint Dominique et se fait Frère prêcheur. Saint Dominique l'envoie à Bologne où, grâce à sa parole et ses vertus, il obtient de très grands succès. On l'appelle un second Elie. Il part enfin à Paris sur l'ordre de Saint Dominique et y meurt (février 1220) en odeur de sainteté. Son tombeau à Sainte Marie aux Champs s'illustra de miracles et c'est là que commença son culte. (source: Les Saints du diocèse de Nîmes)

Prénoms

Réginald

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Réginald
Frère prêcheur (✝ 1220)
Renaud
Solitaire dans la forêt de Craon (✝ v. 1104)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager