Mardi 9 novembre 2021

Dédicace de la Basilique du Latran

Basilique saint Jean de Latran, à Rome

Basilique saint Jean de Latran Eglise cathédrale de l'évêque de Rome, elle est à ce titre, "mère et tête de toutes les églises" du monde chrétien. Elle fut édifiée par l'empereur Constantin, vers 324, peu après la fin des grandes persécutions, à côté du palais des "Laterani" une grande famille romaine. Cinq conciles y tinrent leurs assises.
A découvrir: la Basilique saint Jean de Latran, en 3D sur le site du Vatican.
- vidéo: La dédicace d'une église, Service Diocésain de l'Enseignement et de la Catéchèse - Alsace.
- illustration: cloître de la basilique Saint-Jean de Latran.
Basilique saint Jean de LatranFête de la dédicace de la basilique du Latran, construite en l'honneur du Christ Sauveur par l'empereur Constantin, comme siège de l'évêque de Rome. La célébration de son anniversaire est, dans toute l'Église latine, un signe de dilection(*) et d'unité avec le siège de Pierre.
(*)la
dilection est un terme de dévotion qui signifie: tendresse, amour, charité.

Saint Théodore

Soldat, martyr à Euchaïta, dans le Pont (+ v. 304)

martyr à Amasée en Turquie d'Asie. Soldat romain, il fut décapité en raison de sa foi. Sa vie, déjà exemplaire, fut embellie avec le temps. On lui attribua l'exploit d'avoir mis à mort un dragon, comme saint Georges et saint Dimitri.
Apparition de Notre-Seigneur à saint Théodore - ostensions de Saint-JunienTous trois d'ailleurs sont les "trois grands soldats martyrs" des Orientaux.
"Théodore, soldat romain, né en Syrie vers l'an 270, se convertit au christianisme, et ameutant la foule par ses prédications, fit mettre le feu au temple de Cybèle qui fut complètement détruit. L'empereur Dioclétien le fit enfermer aussitôt à Amaséa, ville de la province du Pont en Asie Mineure. Une nuit, garrotté étroitement dans sa prison et gardé à vue, le gouverneur vint l'interroger une dernière fois avant de le livrer au supplice.
Le Seigneur lui apparut dans la prison au milieu d'un nuage entouré de deux anges portant, l'un une couronne et l'autre la palme des martyrs. Saint Théodore fut exécuté et eut la tête tranchée, le 9 novembre de l'an 301."
(sources:
Soixante et onzièmes ostensions septennales de Saint-Junien -Haute-Vienne- en 2009)

Données protégées - Reproduction interdite