Le Saviez-vous ?
Le site Nominis a été créé en 1999 et mis en ligne au bout d'un an de travail, sur le fond comme sur la forme !
A découvrir

Feter Noel

WebTV CEF

Jeudi 7 juin 2018

Bonne Fête !

Autres Fêtes du Jour

Vénérable Anna del Salvatore Orsi
religieuse des Soeurs filles de Sainte Anne (✝ 1885)
Bienheureuse Anne de Saint-Barthélemy
Carmélite (✝ 1626)
Saint Antoine-Marie Gianelli
Evêque de Bobbio, fondateur des Soeurs de Sainte-Marie du Jardin (✝ 1846)
Saint Colman
évêque et abbé en Irlande (6ème s.)
Saint Daniel de Scété
(✝ 420)
Sainte Hunne
veuve (✝ 679)
Bienheureux Landolfo da Variglia
évêque d'Asti (✝ v. 1134)
Saint Marcellin
évêque du Puy (6ème s.)
Bienheureuse Marie-Thérèse Soubiran
Fondatrice de la congrégation de Marie-Auxiliatrice (✝ 1889)
Vénérable Matt Talbot
laïc irlandais (✝ 1925)
Saint Mériadec
évêque de Vannes (7ème s.)
Saint Panaghis
(✝ 1888)
Saint Paul de Constantinople
Archevêque de Constantinople (✝ v. 350)
Saints Pierre, Wallabon et leurs compagnons
Martyrs à Cordoue (✝ v. 854)
Saint Robert
abbé en Grande Bretagne (✝ 1159)
Saint Wulphy
ermite près d'Abbeville (✝ v. 643)

Saints, Saintes et Fêtes du Jour

Saint Gilbert

religieux prémontré (✝ 1152)

Il avait pris part à la deuxième croisade (1147-1149). A son retour, il se fait religieux prémontré à Neuffontaines dans l'Allier en fondant lui-même un monastère. Il en construisit un deuxième à Aubeterre pour sa femme sainte Péronelle, et sa fille, la bienheureuse Poncie. Sainte Péronelle en fut la première abbesse et la bienheureuse Poncie lui succéda.
Gilbert, chevalier, appartenait à la haute noblesse d'Auvergne. Sur les conseils d'Ornifiers, abbé prémontré de Dilo, il s'engagea dans la deuxième croisade (1147-1149) prêchée par saint Bernard à Vézelay, et conduite par le roi de France Louis VII. Gilbert, militaire et saint, maison diocésaine Saint-Paul, à Moulins La croisade se transforma en désastre militaire. Rescapé de cette périlleuse entreprise, Gilbert résolut, de concert avec son épouse Pétronille et sa fille Poncia, de se consacrer à Dieu dans la vie religieuse. Il donna une partie de son immense fortune aux pauvres et construisit un monastère de moniales dans lequel entrèrent sa femme et sa fille. Après avoir lui-même pris l'habit prémontré à Dilo, Gilbert construisit l'abbaye de Neuffontaines et en devint le premier abbé en 1150. Fidèle au charisme de saint Norbert, il construisit un hôpital qui devint rapidement célèbre par les miracles que Gilbert y accomplissait.
Pénitent et charitable, il attira une foule de malades et de pécheurs, désireux de soulager leurs maux physiques et spirituels. On lui amenait de tous côtés des enfants gravement malades. Il leur imposait les mains et les rendait guéris à leurs parents. Epuisé par la pénitence et le labeur, il mourut le 5 juin 1152. Selon ses voeux, on l'enterra dans le cimetière des pauvres de l'abbaye. Comme saint Gilbert bénéficiait d'une grande dévotion populaire et à la suite de nombreux miracles, Jean Lepaige, procureur de l'Ordre, encouragea la recherche des restes mortels du fondateur. Les ossements furent retrouvés le 26 octobre 1645. La fête de saint Gilbert rappelle la date de cette translation. En 1791, pendant le tumulte de la Révolution française, les reliques furent transférées dans l'église Sint-Didier, pour les mettre à l'abri. On ne les a jamais retrouvées. Le pape Benoît XIII reconnut son culte le 22 janvier/8 mars 1728.
Vie des Saints et Bienheureux - Postulator Generalis Ordinis Praemonstratensis
A lire aussi: Gilbert, militaire et saint - La sainteté est parfois une véritable histoire de famille. (Maison diocésaine Saint-Paul - diocèse de Moulins)
Un internaute nous signale: Il est nommé Gilbert de Neuffonts par JC.Souliac (in Bulletin historique et scientifique de l'Auvergne, 1933, ISSN 1153-2599) qui écrit "brillant homme du Moyen Age, il fut appelé à la cour de France sous Louis VI le Gros, puis Louis VII le Jeune, avec qui il fit la deuxième croisade. A l'issue de celle-ci, il décida de vendre ses biens et de se consacrer à Dieu et aux soins des lépreux. Dans ce but, il fonda en 1151 l'abbaye de Neuffonts (...)"
En Auvergne, l'an 1152, saint Gilbert, abbé de l'Ordre des Prémontrés, qui vécut d'abord en ermite, puis construisit à Neuffontaines un monastère et un hôpital.

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager