Vendredi 6 janvier 2012

Bonne Fête !

Autres Fêtes du Jour

Saint Abo de Tiflis
martyr à Tiflis (Tbilissi) en Géorgie (✝ 786)
Saint André Corsini
évêque (✝ 1373)
Saint Charles de Sezze
Frère mineur (✝ 1670)
Saint Erminold
(✝ 1121)
Saint Félix
Evêque de Nantes (✝ 582)
Bienheureux Frédéric d'Arras
moine de Saint-Vaast d'Arras (✝ 1020)
Bienheureuse Gertrude Van Oosten
béguine près de Delft en Hollande (✝ 1358)
Saint Jean de Ribera
Archevêque de Valence en Espagne (✝ 1611)
Saints Julien et Basilisse
Epoux, martyrs à Antinoé (✝ 309)
Bienheureux Machar
abbé (✝ 1153)
Sainte Macre
martyre à Fismes (✝ v. 287)
Vénérable Maria de Jésus Guizar Barragan
fondatrice des Servantes guadeloupéennes du Christ prêtre (✝ 1973)
Sainte Pia von Quedlinburg
ermite en Allemagne (✝ v. 1090)
Saint Pierre Thomas
Carme, légat universel du Saint-Siège (✝ 1366)
Sainte Raphaëlle-Marie Porras
Fondatrice des Ancelles du Sacré-Coeur (✝ 1925)
Saint Raymond de Peñafort
(✝ 1275)
Vénérable Raymundo Jardón Herrera
prêtre diocésain mexicain (✝ 1934)
Bienheureuse Rita Amada de Jesus
Fondatrice de l'Institut des Soeurs de Jésus Marie Joseph (✝ 1913)
Saints Rois mages
(1er s.)
Sainte Wiltrude
veuve, abbesse (✝ v. 986)

Saints, Saintes et Fêtes du Jour

Épiphanie du Seigneur

En ce jour, nous célébrons la sainte Épiphanie de notre Seigneur, Dieu et Sauveur Jésus-Christ, lorsqu'il se fit connaître aux mages venus de l'Orient. C'est l'adoration de ces mages qui constitue, en Occident, l'objet principal de cette fête.
La liturgie de l'Église latine, là où ce jour n'est pas férié, reporte la célébration de cette fête au dimanche le plus proche*, afin que le plus grand nombre des fidèles puissent la commémorer dignement.
*en 2018, le 7 janvier en France.
Les Églises d'Orient célèbrent de même la sainte Théophanie, au jour de son baptême dans le Jourdain lorsqu'eut lieu la manifestation de la divinité du Christ et la première claire révélation du Mystère de la Sainte Trinité.
Le Père et le Saint-Esprit rendirent alors témoignage que Jésus est vraiment le Fils Unique de Dieu, consubstantiel au Père, Verbe Incarné pour notre salut, Sauveur annoncé par les prophètes et qu'en sa personne la Divinité s'est unie sans mélange à notre humanité et l'a fait resplendir de sa Gloire.Epiphanie du Seigneur, Chapelle Notre-Dame de Consolation, Costebelle, Hyères
Illustration: Épiphanie du Seigneur, Chapelle Notre-Dame de Consolation, Costebelle, Hyères (Var)
- Du grec épiphanéia: 'apparition' - de épiphainéin: 'paraître ou briller sur'. La Solennité de l'Épiphanie célèbre la manifestation de Jésus comme Messie. (site portail de l'Église catholique en France)
- La fête de l'Épiphanie sur le site du cybercuré.
- L'Épiphanie du Seigneur, La légende dorée du bienheureux Jacques de Voragine.
- vidéo Des mages d'Orient, Théobule, WebTV de la CEF.
Le 6 janvier 2011 pour l'Epiphanie, Benoît XVI a célébré la messe en la Basilique vaticane, rappelant à l'homélie que les mages "étaient probablement des savants qui ne scrutaient pas simplement le ciel pour lire l'avenir dans les astres... mais des hommes en recherche de la lumière véritable qui peut guider nos vies. Certains de ce qu'on peut lire la marque de Dieu dans la création, ils pensaient que l'homme peut y déchiffrer sa main... Homme de pouvoir, Hérode... est antipathique. Notre jugement négatif vient de sa brutalité. Y aurait-il quelque chose d'Hérode en nous? Ne voyons-nous pas parfois Dieu comme un rival? Peut être sommes-nous également aveugles face à ses signaux, sourds à ses paroles car nous pensons qu'il limite nos vies et nous empêche de vivre à notre convenance. En voyant ainsi Dieu, nous devenons insatisfaits et mécontents, en refusant de nous laisser guider par celui qui est à la base de toute chose. Il faut libérer notre esprit et notre coeur de cette idée de rivalité. Il ne faut plus croire que faire place à Dieu signifie réduire la notre. Nous devons nous ouvrir à lui car il est certainement l'amour tout puissant qui n'enlève rien et ne menace rien, mais est le seul capable de nous faire vivre pleinement, de nous offrir la joie véritable". Puis le Pape a dit que les mages "savaient que c'est avec les yeux de la raison, du sens ultime de la réalité, et d'un désir de Dieu animé par la foi, non avec des télescopes, qu'il devient possible de s'approcher de Dieu. L'univers ne découle pas du chaos, comme certains le veulent faire croire. En le contemplant, nous sommes invités à y lire quelque chose de profond, la sagesse du Créateur, l'infini amour et imagination de Dieu à propos de l'homme. Ne laissons pas nos esprits être limités par des théories incomplètes qui, sans concurrencer la foi ne peuvent expliquer le sens profond de la réalité. Dans la beauté, dans le mystère et la grandeur du monde, comment ne pas lire la raison éternelle. Laissons-nous guider par cette raison vers le Dieu unique, créateur du ciel et de la terre. Ainsi verrons nous à travers le Créateur celui qui, né à Bethléem, continue de vivre parmi nous dans l'Eucharistie. Dieu vivant, il nous aime et nous appelle à la vie éternelle... Pour les mages, il était logique de chercher au palais royal le nouveau roi... mais c'est parmi les pauvres et les humbles que l'étoile les conduisit pour rencontrer le roi du monde. Les critères divins différent de ceux des hommes, et Dieu ne se manifeste pas dans ce monde par la puissance, mais dans l'humilité d'un amour qui réclame de notre liberté qu'elle se transforme pour joindre celui qui n'est qu'amour". Rappelant enfin que les mages durent écouter la voix de l'Ecriture car elle est la seule indication de la voie à suivre, Benoît XVI a dit que la Parole est l'étoile véritable. Dans l'imprécision des débats humains elle nous fournit la splendeur de la vérité... Laissons-nous donc conduire par cette étoile, suivons-la en cheminant avec l'Eglise, où la Parole a planté sa tente. Notre chemin est éclairé par une lumière qu'aucun autre signe ne saurait donner. Ainsi pourrons-nous aussi devenir des étoiles pour autrui, en reflétant la lumière que le Christ a fait briller sur nous". (source: VIS 20110107 570)

Nous avons vu se lever son étoile et nous sommes venus nous prosterner devant lui.

Matthieu 2, 1

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager