Mercredi 2 mai 2018

Bonne Fête !

Autres Fêtes du Jour

Vénérable Alessandra Sabattini
laïque italienne (✝ 1984)
Saint Antonin de Florence
Frère prêcheur, archevêque de Florence (✝ 1459)
Bienheureux Boleslas Strzelecki
prêtre polonais martyr à Auschwitz (✝ 1941)
Saintes Élénaire et Sponsaire
Vierges et martyres (✝ v. 303)
Saint Félix
diacre et martyr en Espagne (4ème s.)
Sainte Flamine
Vierge et martyre à Nicomédie (4ème s.)
Saint Germain d'Amiens
(5ème s.)
Bienheureux Guillaume Tirry
prêtre de l'Ordre des Frères de Saint-Augustin et martyr en Irlande (✝ 1654)
Saint Joseph Nguyen Van Luu
martyr au VietNam (✝ 1854)
Saint Joseph-Marie Rubio Peralta
Jésuite (✝ 1929)
Vénérable Maria Schiapparoli
cofondatrice des Soeurs bénédictines de la Divine Providence de Voghera (✝ 1882)
Saint Néopole
martyr (4ème s.)
Saint Nicolas de Linköping
Evêque en Suède (✝ 1391)
Saint Ultan
abbé, 0.S.B. (✝ 686)
Une Famille
Martyrs (✝ 127)
Saint Valbert
ermite, abbé (7ème s.)
Sainte Vilborade
Recluse à Saint-Gall, martyre (✝ 925)
Saints Vindémial et Longin
évêques et martyrs (✝ 483)
Sainte Zoé
martyre (✝ v. 127)

Saints, Saintes et Fêtes du Jour

Saint Athanase d'Alexandrie

Patriarche d'Alexandrie, Père de l'Église (✝ 373)

Les Églises d'Orient le fêtent aussi en janvier. Nul ne contribua davantage à la défaite de l'arianisme. Il n'écrivit, ne souffrit, ne vécut que pour défendre la divinité du Christ. Petit de taille, prodigieusement intelligent, nourri de culture grecque, il n'était encore que diacre lorsqu'il accompagna l'évêque d'Alexandrie au concile de Nicée en 325. Il y contribua à la condamnation de son compatriote Arius et à la formulation des dogmes de l'Incarnation et de la Sainte Trinité. Devenu lui-même évêque d'Alexandrie en 328, il fut, dès lors et pour toujours, en butte à la persécution des ariens, semi-ariens et anti-nicéens de tout genre qui pullulaient en Égypte et dans l'Église entière. Athanase d'Alexandrie Ces ariens étaient soutenus par les empereurs qui rêvaient d'une formule plus souple que celle de Nicée, d'une solution de compromis susceptible de rallier tous les chrétiens et de rendre la paix à l'empire. C'est ce qui explique que sur les quarante-cinq années de son épiscopat, saint Athanase en passa dix-sept en exil: deux années à Trèves, sept années à Rome, le reste dans les cavernes des déserts de l'Égypte. Il fut même accusé d'avoir assassiné l'évêque Arsène d'Ypsélé. Il ne dut la reconnaissance de son innocence qu'au fait qu'Arsène revint en plein jour et se montra vivant aux accusateurs de saint Athanase. Son oeuvre théologique est considérable.
- A découvrir: ses oeuvres publiées aux éditions du Cerf.
Mémoire de saint Athanase, évêque et docteur de l'Église. Homme très éminent en sainteté et en doctrine, placé sur le siège d'Alexandrie, il défendit la foi orthodoxe avec une vigueur intrépide, depuis le temps de Constantin jusqu'à celui de Valens, contre les empereurs, les gouverneurs de province, contre un nombre infini d'évêques ariens, qui lui tendirent toutes sortes de pièges et le forcèrent plusieurs fois à l'exil ; enfin, après bien des combats et des triomphes qu'il remporta par sa patience, il rentra dans son Église et s'endormit dans la paix du Christ la quarante-neuvième année de son épiscopat, en 373.

Athanase a été sans aucun doute l'un des Pères de l'Église antique les plus importants et les plus vénérés... Nous avons de nombreux motifs de gratitude envers Athanase. Sa vie, comme celle d'Antoine et d'innombrables autres saints, nous montre que "celui qui va vers Dieu ne s'éloigne pas des hommes, mais qu'il se rend au contraire proche d'eux" (Saint Athanase - audience du 20 juin 2007 - Benoît XVI)

Saint Boris de Bulgarie

Khan des Bulgares (✝ 907)

Boris 1er de BulgarieNé et élevé dans le paganisme, le prince Boris fut instruit de la foi chrétienne grâce à l'influence d'une de ses soeurs. Il s'était d'abord tourné vers les princes latins à l'occasion d'une alliance militaire avec les Francs, mais il préféra Byzance et, lui, son armée et son peuple, furent baptisés, en 864, par un évêque venu tout spécialement de Byzance. Par la suite le patriarche de Constantinople envoya des missionnaires. Il put établir une Église quelques années plus tard avec un archevêque venu de Constantinople et dix évêques. Il avait envisagé d'abandonner les affaires du royaume, mais son fils rétablit le paganisme. Boris chassa le prince Vladimir, y installa son fils Syméon qui était chrétien et il entra dans la vie monastique avant de s'endormir en paix.

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager