Lundi 2 avril 2018

Bonne Fête !

Autres Fêtes du Jour

Saint Abondius
Évêque de Côme (✝ 461)
Bienheureuse Alexandrine
Fondatrice du couvent de Foligno, en Ombrie (Italie) (✝ 1458)
Saint Amphien
Martyr à Césarée de Palestine (✝ 305)
Bienheureux Didace-Louis de San Vitores
martyr aux Iles Mariannes (✝ 1672)
Saint Dominique Tuoc
prêtre dominicain martyr (✝ 1839)
Sainte Ebba la Jeune
Abbesse de Coldingham (✝ 870)
Bienheureuse Élisabeth Vendramini
religieuse fondatrice (✝ 1860)
Saint Eustase
Disciple de saint Colomban, abbé à Luxeuil puis en Bavière (✝ 625)
Sainte Floberde
Vierge (8ème s.)
Saint François Coll
fondateur de la Congrégation des Soeurs dominicaines de l'Annonciation (✝ 1875)
Saint Grégoire de Nicomédie
Confesseur (✝ 1240)
Bienheureux Guillaume Apor
évêque et martyr (✝ 1945)
Saint Jean Paine
prêtre et martyr en Angleterre (✝ 1582)
Vénérable Jean-Jacques Olier
Fondateur de l'ordre des Sulpiciens (✝ 1657)
Bienheureux Léopold de Gaiche
prêtre franciscain (✝ 1815)
Saint Longis
Abbé de la Boisselière dans le Maine (✝ v. 653)
Bienheureuse Marie de Saint-Joseph (Laure Alvarado)
Religieuse - Fondatrice (✝ 1967)
Bienheureux Nicolas Carneckyj
évêque et martyr (✝ 1959)
Saint Nizier de Lyon
Evêque de Lyon (✝ 573)
Sainte Noflette
vierge (✝ 638)
Saint Pedro Calungsod
catéchiste martyr philippin (✝ 1672)
Sainte Théodosie
Martyre à Césarée de Palestine (✝ 307)
Saint Urbain
Evêque de Langres (✝ v. 375)
Saint Victor
évêque de Capoue (✝ 554)

Saints, Saintes et Fêtes du Jour

Saint François de Paule

Ermite, fondateur de l'ordre des Minimes (✝ 1507)

Confesseur.
Considéré par ses parents comme l'enfant d'un miracle accompli par le Poverello, saint François d'Assise, il en reçut le prénom. François Martotelli est né dans le villa de Paola en Calabre d'où son nom. Tout jeune, il entre chez les Cordeliers (une branche de la famille franciscaine). Il s'y distingue bien vite par des grâces exceptionnelles, comme de se retrouver en deux endroits en même temps. Saint François de Paule, portrait par Jean BourdichonAprès un pèlerinage, il se retire dans une grotte à quelque distance du couvent. D'autres solitaires le rejoignent : ils deviendront en 1460, l'Ordre des Minimes, religieux voués à l'humilité superlative. François continue bonnement ses humbles excentricités: on dit qu'il traversa le détroit de Messine en marchant sur la mer. Sur injonction du Pape Sixte IV, il se rend à Plessis-lès-Tours, au chevet du roi de France Louis XI. Après le décès du monarque, le fondateur va rester un quart de siècle à la cour de France. Affectueusement surnommé "le bonhomme" par le peuple qui le vénère, ce simple frère-laïc bénit inlassablement cierges et chapelets. Pourtant il gouverne à merveille la vie spirituelle des prêtres, évêques et rois.
Illustration: Saint François de Paule, portrait de 1507 par Jean Bourdichon (1457-1521)
Le 2 avril 2007, a été fêté le 500ème anniversaire de la mort de Saint François de Paule (27 mars 1416 - 2 avril 1507).
Dans notre diocèse, le culte auprès de ce grand saint a été considérable, à Bormes-les-Mimosas et à Fréjus bien sûr mais aussi à Toulon (église Saint-François-de-Paule) et en d'autres lieux où des couvents de Minimes furent fondés...
(Histoire des saints de Provence - diocèse de Fréjus-Toulon)
Mémoire de saint François de Paule, ermite. Fondateur de l'Ordre des Minimes en Calabre, il prescrivit à ses disciples de vivre d'aumônes, de n'avoir rien en propre, de ne pas toucher d'argent et de ne manger que des aliments permis pendant le carême. Appelé en France par le roi Louis XI, qu'il assista à ses derniers moments, il mourut en 1507, à Plessis-lès-Tours, illustre par l'austérité de sa vie.

Que notre Seigneur Jésus, lui qui récompense magnifiquement, vous donne le salaire de votre peine... Lettre de St François de Paule (1486)

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager