Samedi 2 juin 2018

Bonne Fête !

Autres Fêtes du Jour

Saint Algise
(✝ 670)
Saint Clair
évêque martyr  (4ème s.)
Saint Constantin
(✝ 1819)
Saint Dimitrios de Philadelphie
martyr (7ème s.)
Saint Erasme
martyr (✝ v. 301)
Saint Eugène Ier
Pape (75 ème) de 654 à 657 (✝ 657)
Saint Guy
évêque d'Acqui en Italie (✝ 1070)
Saint Jean le Nouveau
martyr, saint patron de la Moldavie (✝ 1332)
Bienheureux Joseph Thao Tiên
martyr au Laos (✝ 1954)
Lucien Bunel, Jacques de Jésus
"serviteur de Dieu" prêtre du Carmel (✝ 1945)
Saint Majan
évêque dans la région sud du diocèse d'Auch (✝ v. 610)
Saints Marcellin et Pierre
Martyrs à Rome (✝ 304)
Saint Marin
(✝ 930)
Saint Nicéphore Ier
Patriarche de Constantinople (✝ 829)
Saint Nicolas le Pèlerin
pèlerin (✝ 1094)
Bienheureux Sadoc et ses compagnons
martyrs en Pologne (✝ 1259)
Saint Vartan
et ses compagnons martyrs, morts à la bataille d'Avarair contre les Perses (✝ 451)

Saints, Saintes et Fêtes du Jour

Saints Blandine et Pothin

et leurs 46 compagnons, martyrs à Lyon (✝ 177)

vitrail de l'église saint Irénée de Lyon"La violence de la persécution a été telle, la fureur des païens contre les saints et les souffrances endurées par les bienheureux martyrs ont été si véhémentes que nous ne saurions les décrire complètement." Ainsi commence la lettre que les Églises de Lyon et de Vienne adressèrent aux Églises d'Asie Mineure au lendemain de la persécution déclenchée par l'empereur Marc-Aurèle. Nombre de chrétiens de Lyon et de Vienne sont mis en prison. Parmi eux, l'évêque de Lyon saint Pothin, le jeune Vettius qui voulait prendre la défense de ses frères, le diacre de Vienne, Sanctus, le nouveau baptisé Maturus, la petite esclave Blandine et le tout jeune Ponticus. On les livre à la haine de la population, on les torture pour les forcer à renier leur foi. Quelques-uns abjurent; la plupart confessent leur foi au milieu des supplices. Beaucoup succombent dans la prison. Les survivants sont jetés aux fauves. C'est alors que - coup de théâtre - ceux qui avaient abjuré sont comme enfantés à nouveau à la foi par la mort de leurs frères. Ils rejettent leur abjuration, confessent à nouveau leur foi et partagent le martyre des premiers. Le martyre de Blandine frappa tous ceux qui le virent. "Après les fouets, les bêtes, le gril, elle fut mise dans un filet et livrée à un taureau. Plusieurs fois projetée en l'air par l'animal, elle n'avait plus le sentiment de ce qui se passait tant elle était prise par son espérance et son entretien avec le Christ... Les corps des martyrs furent exposés aux injures de l'air pendant plusieurs jours. Ensuite on les brûla. Les cendres furent balayées jusqu'au Rhône." La lettre qui relate ces événements fut peut-être rédigée par saint Irénée, successeur de saint Pothin.
Voir sur le site du musée du diocèse de Lyon:
Disciple de Polycarpe, Pothin arrive de Smyrne en Asie Mineure vers 140. Il est le premier évêque de Lyon. En 177 il fut amené au tribunal, roué de coups et jeté en prison, où il mourut rapidement.
"Pothin, venu d'Orient à Lyon vers 122, fut le premier évêque de cette ville. Plus que nonagénaire, il fut martyrisé en 177 avec un groupe de chrétiens - nous connaissons 43 noms - dont les plus célèbres sont le diacre Sanctus, le néophyte Maturus, Attale, une des plus fermes colonnes de l'Église lyonnaise, l'esclave Blandine, et le jeune Pontique âgé de 15 ans. Une précieuse lettre des Églises de Lyon et de Vienne aux chrétiens d'Asie nous rapporte leurs supplices. Leurs corps furent enfin brûlés et les cendres jetées dans le Rhône.
Leur témoignage est le fondement de la foi de notre Église." (diocèse de Valence)
À Lyon, les saints martyrs Pothin, évêque, et Blandine, avec quarante-six compagnons: les saints Zacharie, prêtre, Vettius Epagathus, Macaire, Alcibiade, Silvius, Primus, Ulpius, Vital, Comminus, Octobre, Philomène, Geminus, Julie, Albine, Grata, Émilie, Potamia, Pompée, Rodana, Biblis, Quarta, Materna, Helpis, Sanctus diacre, Maturus néophyte, Attale de Pergame, Alexandre de Phrygie, Pontique, Istus, Aristée, Corneille, Zozime, Tite, Jules, Zotique, Apollonius, Géminien, une autre Julie, Ausone, une autre Émilie, Jamnique, un autre Pompée, Domna, Juste, Trophime, Antonie, dont une lettre de l'Église de Lyon aux Églises d'Asie et de Phrygie rapporte les combats courageux et répétés, au temps de l'empereur Marc Aurèle, en 177. Parmi eux l'évêque saint Pothin, âgé de quatre-vingt-dix ans, fut conduit en prison et rendit l'âme peu après. D'autres moururent également en prison. D'autres furent placés au milieu de l'amphithéâtre devant une multitude de milliers d'hommes rassemblés pour le spectacle: ceux qui furent trouvés citoyens romains furent décapités; tous les autres furent livrés aux bêtes. En dernier lieu, Blandine, soumise à des combats répétés et des plus violents, enfin égorgée d'un coup d'épée, suivit tous les autres, qu'elle avait exhortés à recevoir la palme.

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager