Jeudi 19 avril 2018

Bonne Fête !

Autres Fêtes du Jour

Saint Agathange
Martyr (✝ 1819)
Bienheureux Bernard de Sithiu
pénitent (✝ 1182)
Saint Caius
(4ème s.)
Bienheureux Conrad d'Ascoli
(✝ 1289)
Vénérable Elisa Miceli
fondatrice des Soeurs catéchistes rurales du Sacré Coeur (✝ 1976)
Saint Elphège
Evêque martyr (✝ 1012)
Saint Expédit
(4ème s.)
Saint Georges d'Antioche
évêque (✝ 818)
Saint Gérold
ermite en Suisse (✝ v. 978)
Saint Gestin
ermite (date ?)
Bienheureux Jacques (James) Duckett
martyr à Tyburn (✝ 1602)
Saint Jean le Paléolaurite
Moine (9ème s.)
Saint Léon IX
Pape (150 ème) de 1049 à 1054 (✝ 1054)
Sainte Marthe
martyre en Perse (✝ 341)
Saint Syméon
(✝ 1594)
Saint Théodore de Perge
Martyr en même temps que sa mère sainte Philippa (2ème s.)
Saint Timon
Un des sept premiers diacres (1er s.)
Saint Vernier
martyr (✝ 1287)
Saint Vincent de Collioure
honoré à Perpignan (✝ v. 303)

Saints, Saintes et Fêtes du Jour

Saint Mappalique

martyr à Carthage (✝ 250)

Durant la persécution de Dèce, ému par la piété familiale, Mappalique demanda de laisser en paix sa mère et sa soeur, qui avaient failli, mais lui-même, soumis à l'interrogatoire et à la torture, fut couronné du martyre dans l'épreuve; avec lui sont associés beaucoup d'autres saints martyrs qui ont confessé le Christ: Bassus dans une carrière, Fortunion en prison, Paul après l'interrogatoire, Fortunée, Victorin, Victor, Heremius, Credula, Hereda, Donat, Firmus, Vénustus, Fructus, Julie, Martial et Ariston, qui tous moururent de faim en prison.Vies des pères, des martyrs et des autres principaux saints
Saint Cyprien a fait leur éloge.
Ils figurent au martyrologe romain à la date du 19 avril.
"Saint Cyprien, évêque de Carthage, parle avec beaucoup d'éloges de la modestie et la sagesse de notre Saint; il rend témoignage de l'exactitude avec laquelle il observa les préceptes de l'évangile et ceux de la discipline ecclésiastique, en refusant tout billet de réconciliation et d'indulgences à ceux qui avaient renié leur foi, comme quelques autres confesseurs l'avaient fait avec trop de facilité, mais qu'il se bornait à prier qu'on voulût bien laisser en paix sa mère et sa soeur qui avaient partagé ce malheur, si commun dans les temps de persécution. La nuit qui précéda le jour de sa mort, un mouvement du Saint Esprit, au milieu des tourments qu'il endurait il annonça en son nom et au nom de ses compagnons, au proconsul, que quelques-uns appellent Fortunatien, que le lendemain il pourrait se repaître d'un nouveau combat, en l'honneur d'un Dieu qui payerait d'une félicité éternelle le sang qu'ils verseraient pour lui. Il fut fidèle à sa parole, ou bien, disons plutôt que Dieu accomplit en lui ce qu'il avait promis dans la ferveur de sa foi. Il combattit, ainsi qu'il l'avait prédit, il remporta la victoire et reçut de Dieu la couronne de gloire en récompense de sa fidélité et de son courage. Il mourut au milieu des tortures les plus cruelles.
Parmi les autres martyrs qui souffraient dans le même temps se distinguèrent particulièrement Saint Basse, Saint Fortunion qui mourut en prison et Saint Paul qui mourut des suites de la torture. Plusieurs autres furent condamnés à périr de faim en prison; on cite particulièrement Saint Victorin, Saint Victor, Saint Hérénée, Saint Donat, Saint Firme, Saint Vent, Saint Fruct, Martial et Ariston, Sainte Fortune, Crédule, Irène et sainte Julie. Quoique nous ne connaissions que leur nom il est notre devoir de transmettre ces noms vénérables à la postérité à l'exemple de Saint Cyprien, qui les plaça dans des calendriers et des catalogues de Saints, et qui, le jour leur fête, honorait publiquement leur mémoire."
(Page 223-224 Vies des pères, des martyrs et des autres principaux saints, volume 5)

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager