Le Saviez-vous ?

Utilisez l'alerte e-mail, pour être prévenu de la fête d'un saint, une semaine avant, la veille ou le jour même!

A découvrir

Eglise et bioéthique

WebTV CEF

Dimanche 18 mars 2018

Bonne Fête !

Autres Fêtes du Jour

Saint Alexandre de Jérusalem
Evêque (✝ 251)
Saint Anselme de Mantoue
Evêque (✝ 1086)
Saint Braulion de Saragosse
Evêque (✝ 646)
Bienheureuse Célestine de la Mère de Dieu
fondatrice de la congrégation de Saint Joseph de Calasanz (✝ 1925)
Saint Édouard le Martyr
Roi de Wessex (✝ 978)
Vénérable Eladio Mozas Santamera
fondateur des Joséphines de la Sainte Trinité (✝ 1897)
Saint Frigdien
Confesseur - évêque de Lucques (✝ v. 588)
Bienheureux Jean Thules et Roger Wrenno
martyrs en Angleterre (✝ 1616)
Saint Léobard
Reclus à Marmoutier (✝ 593)
Vénérable Maria Edvige Zivelonghi
religieuse italienne (✝ 1949)
Vénérable María Rosa Gay Tibau
fondatrice de l'Institut de saint Joseph de Gérone (✝ 1884)
Bienheureuse Marthe Aimée le Bouteiller
religieuse des Écoles chrétiennes de la Miséricorde (✝ 1883)
Saint Merole
Dix-neuvième évêque du Mans (✝ 785)
Saint Narcisse
Evêque et martyr à Girone en Catalogne espagnole, avec son diacre (IVe siècle)
Saint Salvator d'Orta
Frère mineur à Marcelon (✝ 1567)
Saint Tétric
Évêque d'Auxerre (✝ 709)
Saints Trophime et Eucarpe
Martyrs (IVe siècle)

Saints, Saintes et Fêtes du Jour

Saint Cyrille de Jérusalem

évêque de Jérusalem, docteur de l'Église (✝ 387)

Originaire des environs de Jérusalem, il devint prêtre en 345 puis évêque de Jérusalem en ce IVe siècle troublé par les querelles entre ariens et orthodoxes. Fresque d'une église orthodoxe grecque représentant Cyrille de JérusalemIl fut, à trois reprises, chassé de son siège épiscopal par les ariens qui contestaient la pleine divinité du Christ. Il vivra en tout dix-sept années en exil. En 378, il revient enfin définitivement dans Jérusalem déchirée par les divisions. Il prêchera inlassablement pour enfanter un peuple chrétien dans la ville qui connut la Passion du Christ et sa Résurrection. Ce seront ses admirables catéchèses de la nuit pascale pour la formation des nouveaux baptisés. Il le faisait près des deux "grottes mystiques", celle du Tombeau du Christ près du calvaire, et celle du Mont des Oliviers. Elles lui ont valu d'être proclamé docteur de l'Église par Léon XIII.
Illustration: Fresque d'une église orthodoxe grecque.
Le 27 Juin 2007 Benoît XVI a consacré sa catéchèse à la figure de saint Cyrille de Jérusalem (né vers 315 et mort en 387), qui fut "un évêque de grande culture biblique".
Cyrille fut ordonné évêque en 348 par le Métropolite de Césarée de Palestine Acacius, philo arien et qui pensait trouver en lui un allié. Bientôt il fut en conflit avec Acacius et "pas seulement dans le domaine doctrinal mais aussi juridictionnel car Cyrille défendit l'autonomie de son siège par rapport à celui de Césarée". Cela lui valut trois exils en vingt ans et ce n'est qu'en 378, après la mort de l'empereur philo arien Valens, qu'il reprit définitivement possession de son diocèse, où il ramena unité et paix parmi les fidèles. On conserve de Cyrille 24 catéchèses précédées d'une catéchèse introductive.
"L’œuvre de saint Cyrille constitue une catéchèse systématique et réaliste, consacrée à la renaissance du chrétien par le baptême".
Au plan doctrinal, son œuvre établit un "rapport symphonique" entre les deux Testaments, plaçant le Christ au cœur de l'univers". Dans sa catéchèse morale il invite à la transformation des attitudes païennes en une vie nouvelle dans le Christ, tandis que dans sa catéchèse mystagogue il pousse les nouveaux baptisés à découvrir dans les rites...les mystères cachés".
"Pour cela -a conclu Benoît XVI- une catéchèse intégrale, qui implique le corps, l'âme et l'esprit, demeure fondamentale pour les chrétiens d'aujourd'hui. Demandons au Seigneur de nous aider à acquérir un christianisme complet qui englobe toute notre vie et fasse de nous des témoins crédibles du Christ, vrai Dieu et vrai homme". Source: VIS 070627 (410)
Mémoire de saint Cyrille, évêque de Jérusalem et docteur de l'Église. Il dut souffrir de la part des ariens bien des injures et fut souvent chassé de son siège. Il sut néanmoins exposer admirablement aux fidèles, par ses discours et sa catéchèse, la doctrine orthodoxe, les saintes Écritures et les mystères sacrés. Il mourut en paix, l'an 386.

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager