Le Saviez-vous ?
Le site Nominis a été créé en 1999 et mis en ligne au bout d'un an de travail, sur le fond comme sur la forme !
A découvrir

Saints et Bienheureux, VaticanNews

WebTV CEF

Dimanche 17 avril 2022

Bonne Fête !

Autres Fêtes du Jour

Saint Acace
évêque en Arménie (✝ v. 435)
Saint Anicet
Pape (11e) de 155 à 166 (✝ 166)
Sainte Claire Gambacorti
Moniale à Pise (✝ 1420)
Saint Donan
abbé et ses compagnons, martyrs en Ecosse (✝ 614)
Saints Elie, Paul et Isidore
Martyrs à Cordoue (✝ 856)
Saint Etienne Harding
Abbé de Cîteaux (✝ 1134)
Bienheureux Henri Heath
prêtre et martyr en Angleterre (✝ 1643)
Bienheureux Jacques de Cerqueto
prêtre ermite de Saint-Augustin (✝ 1367)
Saint Landry
Evêque de Meaux (✝ v. 675)
Saint Macaire de Corinthe
moine grec (✝ 1805)
Bienheureuse Marie-Anne de Jésus
Vierge (✝ 1624)
Saint Pantaghate
évêque de Vienne (✝ 540)
Saints Pierre et Hermogène
martyrs (✝ 341)
Sainte Potentienne
vierge en Espagne (VIIe siècle)
Saint Robert de la Chaise-Dieu
Fondateur de l'abbaye de la Chaise-Dieu (✝ 1067)
Saint Syméon
évêque de Séleucie et ses compagnons martyrs au temps du roi Sapor (IVe siècle)
Saint Vandon
abbé de Fontenelle (✝ v. 756)
Saint Zosime de Solovki
(✝ 1478)

Saints, Saintes et Fêtes du Jour

Sainte Kateri Tekakwitha

Amérindienne (✝ 1680)

Kateri est la première sainte indienne du continent nord-américain. Elle est née d'une mère algonquine chrétienne et d'un père agnier (Les Algonquins, les Agniers - ou Iroquois - et les Hurons étaient des tribus des Indiens d'Amérique du Nord) en 1656 à Ossernenon (Auriesville, New York), où les saints Isaac Jogues, René Goupil et Jean de la Lande avaient versé leur sang pour la foi. Fille de chef, elle refusa d'être mariée et convertit celui qu'elle devait épouser. La bienheureuse Kateri Tekakwitha, le lys des iroquois
Après bien des péripéties, elle trouve refuge à la mission jésuite Saint-François-Xavier sur le Saint-Laurent. Là elle mènera une vie de prière et de travail exemplaire. Elle y mourra en 1680.
Tekakwitha, née en 1656 à Ossernenon (USA), était fille d'un chef mohawh et d'une algonquine catholique, baptisée et éduquée par des missionnaires français. La variole la priva à quatre ans de sa famille, et elle-même resta défigurée et handicapée des suites de l'infection. Adoptée par un parent chef d'une tribu voisine, elle affermit sa foi et fut baptisée par un missionnaire à l'âge de vingt ans. Marginalisée et menacée par sa famille, qui ne comprenait pas sa conversion, elle échappa à leur persécution et fonda à Kahnawake une communauté d'indiens chrétiens, vivant dans la prière, la pénitence et le soin des malades. Elle mourut en 1680, invoquant Jésus, après avoir fait vœu de chasteté l'année précédente. La tradition affirme que ses cicatrices disparurent pour faire place à un beau visage, et qu'à son enterrement de nombreux malades furent guéris. Son procès en canonisation fut ouvert en 1884, Pie XII la proclama vénérable en 1943 et Jean-Paul II bienheureuse en 1980 (fête le 14 juillet). Elle occupe une place particulière dans la dévotion des amérindiens catholiques du Canada et des Etats-Unis. (VIS 20111220)
Kateri Tekakwitha (1656-1680), laïque, béatifiée le 22 juin 1980: Le Lys des Agniers. (diocèse d'Edmundston)
21 octobre 2012 - canonisation à Rome de Jacques Berthieu, Pedro Calungsod, Giovanni Battista Piamarta, Maria Carmen Sallés y Barangueras, Marianne Cope, Kateri Tekakwitha, Anna Schäffer - Livret de la célébration avec biographies en plusieurs langues.
Des internautes du Canada nous signalent:
- la Mission Saint François Xavier où repose son corps, un lieu de pèlerinage très fréquenté à Montréal, et la télévision Sel et Lumière a diffusé un film sur sa vie.
- "Elle est décédée le 17 avril 1680, et sa fête dans le calendrier des saints et bienheureux du Canada est fixée au 17 avril."
À Sault dans le Québec, en 1680, la bienheureuse Catherine Tekakwitha, vierge. Née dans une tribu indienne, baptisée le jour de Pâques, elle offrit à Dieu la virginité qu'elle s'était appliquée à conserver avant d'être chrétienne, même si elle fut en butte à des menaces et à de multiples vexations.

"Qui est-ce qui m'apprendra ce qu'il y a de plus agréable à Dieu afin que je le fasse?"

Pâques

Bandeau siteL'année des chrétiens est marquée par un grand nombre de fêtes. Elles rappellent l'essentiel des événements vécus par Jésus. La fête de Pâques est au cœur de la foi chrétienne. Pâques dans la Bible
Dans la nuit du samedi au dimanche de Pâques, les chrétiens célèbrent la résurrection du Christ. C'est l'occasion pour eux de renouveler leur profession de foi baptismale. C'est la raison pour laquelle les adultes demandant le baptême (les catéchumènes) sont baptisés dans leurs paroisses pendant la veillée pascale. ('Vigile pascale et dimanche de Pâques')
Pâques un événement grave et joyeux, une histoire bouleversante et incroyable, qui nous bouscule et nous interpelle au plus profond de notre vie (de notre humanité) et au plus profond de notre foi. (diocèse de Grenoble-Vienne)
Pâques célèbre la résurrection du Christ le troisième jour après sa mort sur la croix. Cet événement est le cœur même de la foi chrétienne. C'est pourquoi les chrétiens se préparent à la fête de Pâques depuis le début du Carême, et en particulier tout au long de la Semaine Sainte. (diocèse d'Évreux )
La date de Pâques change chaque année. Pourquoi? (diocèse d'Arras)
La fête de Pâques est la fête chrétienne la plus ancienne et la fête centrale de l'année liturgique. Elle célèbre la résurrection du Christ, sa victoire sur la mort qui est l'élément central de la foi chrétienne. En même temps elle nous fait participer à sa résurrection en célébrant notre passage de la mort à la vie. C'est la bonne nouvelle de la victoire de la vie. Pâques est une fête que l'on célèbre dans une joie communicative. "Ce jour que fit le Seigneur est un jour de joie, Alléluia". (site du cybercuré de Nanterre)
La semaine sainte et Pâques (infocatho)
La résurrection du Seigneur - méditation pour la solennité des solennités
Voici près de deux mille ans, la lumière de la Vie Nouvelle a jailli d'un tombeau. Désormais, pour toujours, et dans cet aujourd'hui qui est le nôtre, toutes choses sont remplies de cette lumière, le Ciel, la Terre et les Enfers. (père Jacques Fournier)

Données Protégées - Reproduction Interdite