Mardi 16 janvier 2018

Bonne Fête !

Autres Fêtes du Jour

Saint Bérard
et ses compagnons, martyrs franciscains au Maroc (✝ 1220)
Saint Danacte
Lecteur dans l'Église d'Aulone en Illyrie, martyr (4ème s.)
Saint Fris
martyr - diocèse d'Auch (✝ v. 732)
Saint Fursy
abbé (✝ v. 650)
Saint Henri
Ermite dans l'île de Cocket (✝ 1127)
Saint Jacques de Tarentaise
Evêque pour la Tarentaise (5ème s.)
Sainte Jeanne de Bagno
Religieuse bénédictine camaldule (✝ 1105)
Bienheureuse Jeanne-Marie Condesa Lluch
fondatrice espagnole des Servantes de l'Immaculée Conception. (✝ 1916)
Saint Joseph Vaz
prêtre oratorien indien (✝ 1711)
Bienheureux Joseph-Antoine Tovini
(✝ 1897)
Bienheureux Louis-Antoine Ormières
fondateur des Soeurs de l'Ange Gardien (✝ 1890)
Vénérable Maria Antonella Bordoni
laïque italienne du Tiers-ordre dominicain (✝ 1978)
Saint Maxime de Totma
Prêtre à Totma (✝ 1650)
Saint Mélas
évêque à Rhinocolure (✝ v. 390)
Saint Romain
Moine au monastère de Ravanitza en Serbie (✝ 1374)
Saint Tammaro
évêque (✝ 490)
Bienheureux Thomas Illyricus
'l'ermite d'Arcachon' (✝ 1528)
Saint Titien
évêque (5ème s.)
Saint Tozzo
Evêque d'Augsbourg (✝ 661)
Saint Trivier
Ermite à l'abbaye de Thérouanne (✝ v. 550)

Saints, Saintes et Fêtes du Jour

Saint Honorat

Abbé de Lérins et évêque d'Arles (✝ 430)

Originaires d'une noble famille gallo-romaine, Honorat et son frère Venance reçurent le baptême dès leur jeunesse. Saisis par le désir de perfection, ils cherchèrent à gagner l'Orient, patrie des moines. Ils s'embarquent alors pour la Grèce avec un troisième compagnon, épris lui aussi de vie monastique. En Grèce, Venance tombe malade et meurt. Honorat regagne l'Occident avec son compagnon, mais l'appel de la solitude ne les a pas fait se quitter. L'évêque de Fréjus, Léonce, leur fait don d'une île de l'archipel de Lérins au large de Cannes, alors déserte. Abbaye de Lérins Les deux solitaires en chassent démons et serpents et, grâce aux disciples venus du continent, l'île se peuple de moines organisés en une communauté cénobitique fort souple, sous la direction d'Honorat. Ce monastère deviendra l'un des grands centres spirituels de la région. Actuellement, le monastère est encore habité par des moines cisterciens. La Règle de saint Honorat, qui insiste sur la stabilité du moine, servira de modèle à d'autres et fera l'admiration de Jean Cassien. En 426, saint Honorat quitte son île pour devenir évêque d'Arles. Dans ce diocèse déchiré par les divisions, il rétablit la concorde et rend à l'Église d'Arles rigueur, vigueur et sainteté.
C'est au début du cinquième siècle que St Honorat trouve, en se fixant à Lérina, le désert qu'il désirait et qui va rapidement devenir l'un des centres les plus rayonnant du monachisme occidental à ses débuts...
En 425, Saint Honorat, fondateur de Lérins, est Évêque d'Arles. (Diocèse d'Aix et Arles - Histoire)
... La communauté que fonde Honorat est à l'image de l'Église naissante, forte d'une foi missionnaire qui bouleversera la monde romain. L'abbaye de Lérins est une source de saints et d'évêques.
(Histoire des saints de Provence - diocèse de Fréjus-Toulon)
À Arles en Provence, l'an 429, saint Honorat, évêque, qui fonda sur l'île de Lérins un monastère très célèbre et reçut ensuite le gouvernement de l'Église d'Arles.

Vivez de telle sorte que la fin de la vie, - on l'appelle la mort -, ne vous effraie pas. Le trépas serait-il une peine lorsqu'il ne conduit pas aux supplices de l'enfer ?

Saint Honorat à ses moines

Saint Marcel Ier

Pape (30 ème) de 308 à 309 et martyr (✝ 309)

Il se consacra à la réorganisation de son Eglise, ravagée par la persécution de Dioclétien. Certaines mesures de pardon prises à l'égard des chrétiens trop faibles qui avaient apostasié, lui valurent l'animosité de quelques chrétiens qui le dénoncèrent à l'empereur. Il fut condamné à être esclave, chargé d'entretenir des écuries dans sa propre église. Ce pape est célèbre par les vers que lui consacra saint Damase.
À Rome, au cimetière de Priscille sur la voie Salarienne nouvelle, en 309, la mise au tombeau de saint Marcel Ier, pape. Comme le rapporte le pape saint Damase, il fut un véritable pasteur, mais maltraité de façon mordante par ceux qui avaient failli dans la persécution et qui ne voulaient pas se soumettre à la pénitence établie, dénoncé par eux honteusement au tyran Maxence, il fut chassé de la ville et mourut en exil.

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager