Dimanche 12 avril 2020

Bonne Fête !

Autres Fêtes du Jour

Saint Alfier
fondateur du monastère de la Sainte-Trinité de la Cava (✝ 1050)
Saint Artémon
Martyr (IVe siècle)
Saint Basile
évêque de Parion dans l'Hellespont (✝ 735)
Saint Basile de Riazan
(✝ 1295)
Saint Constantin
Évêque de Gap et confesseur (✝ 456)
Saint Damien de Pavie
évêque de Pavie en Lombardie (✝ v. 710)
Saint David Uribe
prêtre et martyr au Mexique (✝ 1927)
Saint Erkembode
Confesseur et évêque de Thérouanne (✝ 742)
Saint Florentin
abbé du monastère des Saints-Apôtres (✝ 553)
Saint Joseph Moscati
Confesseur (✝ 1927)
Bienheureux Laurent
prêtre de l'Ordre de Saint-Jérôme (XIVe siècle)
Bienheureuse Mechtilde
ermite à Lappion en Picardie (✝ v. 1200)
Saint Sabas le Goth
Martyr (✝ 372)
Sainte Thérèse de Jésus (Jeanne Fernandez Solar)
carmélite chilienne - Teresa de Los Andes (✝ 1920)
Saint Victor de Braga
Martyr (IVe siècle)
Sainte Vissia
martyre à Fermo (✝ 250)
Saint Zénon de Vérone
Evêque de Vérone, martyr (✝ 380)

Saints, Saintes et Fêtes du Jour

Pâques

Bandeau siteL'année des chrétiens est marquée par un grand nombre de fêtes. Elles rappellent l'essentiel des événements vécus par Jésus. La fête de Pâques est au cœur de la foi chrétienne. Pâques dans la Bible
Dans la nuit du samedi au dimanche de Pâques, les chrétiens célèbrent la résurrection du Christ. C'est l'occasion pour eux de renouveler leur profession de foi baptismale. C'est la raison pour laquelle les adultes demandant le baptême (les catéchumènes) sont baptisés dans leurs paroisses pendant la veillée pascale. ('Vigile pascale et dimanche de Pâques')
Pâques un événement grave et joyeux, une histoire bouleversante et incroyable, qui nous bouscule et nous interpelle au plus profond de notre vie (de notre humanité) et au plus profond de notre foi. (diocèse de Grenoble-Vienne)
Pâques célèbre la résurrection du Christ le troisième jour après sa mort sur la croix. Cet événement est le cœur même de la foi chrétienne. C'est pourquoi les chrétiens se préparent à la fête de Pâques depuis le début du Carême, et en particulier tout au long de la Semaine Sainte. (diocèse d'Évreux )
La date de Pâques change chaque année. Pourquoi? (diocèse d'Arras)
La fête de Pâques est la fête chrétienne la plus ancienne et la fête centrale de l'année liturgique. Elle célèbre la résurrection du Christ, sa victoire sur la mort qui est l'élément central de la foi chrétienne. En même temps elle nous fait participer à sa résurrection en célébrant notre passage de la mort à la vie. C'est la bonne nouvelle de la victoire de la vie. Pâques est une fête que l'on célèbre dans une joie communicative. "Ce jour que fit le Seigneur est un jour de joie, Alléluia". (site du cybercuré de Nanterre)
La semaine sainte et Pâques (infocatho)
La résurrection du Seigneur - méditation pour la solennité des solennités
Voici près de deux mille ans, la lumière de la Vie Nouvelle a jailli d'un tombeau. Désormais, pour toujours, et dans cet aujourd'hui qui est le nôtre, toutes choses sont remplies de cette lumière, le Ciel, la Terre et les Enfers. (père Jacques Fournier)

Saint Jules Ier

Pape (35e) de 337 à 352 (✝ 352)

Il travailla à affermir la foi en combattant l'arianisme qui professait que, si le Christ était parfait, en revanche il n'était pas divin. Son mérite fut d'avoir maintenu le mystère de la Sainte Trinité contre ceux qui tentaient de faire de la doctrine chrétienne un monothéisme à moitié rationaliste, acceptable par tous sans doute, mais éloigné des paroles du Christ lui-même dans leur interprétation fondamentale. Saint Jules 1er, Pape Il fallut six conciles pour que la doctrine trinitaire et christologique puisse exprimer et respecter le mystère essentiel de la foi. Le plus célèbre d'entre eux fut celui que le Pape Jules Ier réunit à Sardique (actuellement Sofia en Bulgarie) Au moment où le patriarche d'Alexandrie, saint Athanase, était exilé, le Pape saint Jules le soutint et le rencontra à Rome.
Illustration: médaillon dans la basilique Saint-Paul-hors-les-murs où se trouve une longue série de médaillons représentant tous les Papes de l'histoire...
À Rome, au cimetière de Calépode, au troisième mille sur la voie Aurélienne, en 352, la mise au tombeau du pape saint Jules Ier, qui garda fermement la foi catholique, alors que sévissaient les ariens, prit la défense de saint Athanase contre les attaques de ses ennemis, l'accueillit quand il fut exilé et prit soin de convoquer dans cette affaire le Concile de Sardique.

Données Protégées - Reproduction Interdite