Dimanche 20 mai 2012

Bonne Fête !

Autres Fêtes du Jour

Saint Amalbert
(7ème s.)
Saint Anastase
évêque de Brescia (7ème s.)
Saint Archange Tadini
fondateur de la Congrégation des sœurs ouvrières de la sainte Maison de Nazareth (✝ 1912)
Saint Astère
(✝ 272)
Sainte Aure
Martyre à Ostie (2ème s.)
Saint Baudile
Martyr à Nimes (3ème s.)
Bienheureuse Colombe de Rieti
Religieuse du Tiers-Ordre de Saint Dominique (✝ 1501)
Saint Dovmont
(✝ 1299)
Saint Ethelbert
roi et martyr (✝ 793)
Saint Etienne
(✝ 1697)
Bienheureux Guy de Gherardesca
ermite en Toscane (✝ 1140)
Saint Hilaire
évêque de Toulouse (4ème s.)
Bienheureuse Josepha Hendrina Stenmanns
cofondatrice des Missionnaires servantes du Saint Esprit (✝ 1903)
Saint Lucifer
Evêque de Cagliari en Sardaigne (✝ 370)
Sainte Lydie
Commerçante en pourpre à Philippes, convertie par Saint Paul (1er s.)
Saints Nicétas et Jean
(11ème s.)
Saint Outrille de Bourges
Evêque (✝ 624)
Saint Protais Chong
Martyr à Séoul en Corée (✝ 1839)
Vénérables Suzanne et Zabulon
parents de sainte Nino (4ème s.)
Saint Thallelaios
martyr en Cilicie (3ème s.)
Saint Théodore
évêque de Pavie (✝ v. 744)

Saints, Saintes et Fêtes du Jour

Saint Bernardin de Sienne

Frère mineur (✝ 1444)

Saint Bernardin de SienneIl naît dans une famille noble près de Sienne en Italie. Orphelin, il est élevé par son oncle. Très doué il fait de savantes études. Très pieux, il appartient à une confrérie de prière. Sa charité trouve à s'exprimer pleinement au cours de l'épidémie de peste qui ravage la ville en 1400. Il a 20 ans et tel est son dévouement qu'on lui confie la direction provisoire de l'hôpital. Deux ans plus tard, il entre chez les franciscains, y devient prêtre et son prieur lui donne la charge de la prédication. Ce sera désormais sa vocation principale. Saint Bernardin parcourt toute l'Italie, prêchant sur les places publiques car les églises sont trop petites. Parfois ce sont des milliers de personnes qui s'écrasent pour l'entendre et qui l'entendent parfaitement malgré l'épaisseur de la foule, tant sa voix est forte. Il parle d'une manière concrète, directe, alerte, insistant sur la vie chrétienne et sur la primauté absolue du Christ. Vie mystique, vie morale et vie sociale sont, chez lui, inséparables. Il aura également un rôle important dans la transformation de l'ordre franciscain connue sous le nom de "réforme de l'observance".
Il présentait à tous le monogramme du Christ inscrit dans un disque. Ici, le disque qu'il tient contre sa poitrine porte le mot Caritas (charité). Source: église Saint-Eleusippe de Quinçay.
Le culte populaire dont il fut l'objet en Corse est lié à la place prépondérante des franciscains dans l'évangélisation de l'île. Ce prénom, autrefois très répandu et d'où est issu le patronyme des Bernardini, fut illustré par deux franciscains de Calenzana: Bernardin Alberti, vénérable moine mort en 1653 au couvent de Marcasso et un de ses petits parents qui fut maître des novices de S. Léonard de Port-Maurice... Dans nombre de villages on peut voir encore la gravure JHS sur les façades des maisons... (d'après 'Église de Corse en prière')
Voir aussi le site du diocèse d'Ajaccio
Par sa parole et son exemple, à travers bourgs et villes d’Italie, il annonça l’Évangile au peuple, diffusa la dévotion au saint nom de Jésus et poursuivit inlassablement sa mission de prédicateur avec de grands résultats jusqu’à son dernier jour à L’Aquila dans les Abruzzes, en 1444.

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager